Bilan Écologique Année 2020 Et 2021 

Des progrès, des retours en arrière, des découvertes bonnes ou mauvaises… Voici le programme de ce tardif bilan écologique des années 2020 et 2021 !

Naissance bébé

Au mois d’avril 2021 notre deuxième enfant est né, un petit garçon. Fidèle à mes habitudes il ne porte que des vêtement d’occasion, même sa tenue de naissance ou de Noël, n’a que des jouets d’occasion, son siège auto est lui aussi d’occasion (oui j’ai osé, olalala), ses couches, sa chaise haute… Bref vous avez compris !

Mon fils ne connait pas le neuf et c’est tant mieux.

Couches lavables

Lors de mon séjour à la maternité, épuisée par la grossesse et la naissance, je n’ai pas réussi à me motiver à utiliser les couches lavables qui étaient pourtant dans ma valise. Fiston a donc passé 3 jours en couches jetables.

Les couches sont celles de sa soeur et qui avant d’être portées par la descendance ont été utilisé par deux autres enfants. Fiston est 100% en couches lavables, nuit et jour, et cela se passe incroyablement bien (et j’utilise mon surplus d’insert comme lingettes lavables). Pas de fuite (bon parfois quand j’attends trop longtemps entre deux changes), pas de caca qui jaillit dans le dos (et pourtant monsieur est adepte de la bouse matinale), pas d’odeur, pas de rougeur. Car oui, et ce n’est pas une blague : j’ai ENFIN compris comment il faut s’occuper des couches lavables. Oui oui. Après après traversé tant d’épreuves, après avoir pleuré tant de larmes, J’AI RÉUSSI !

Me voilà trop fière d’avoir dompté les couches lavables.

Mais il y a un mais. Forcément. Avec la descendance je lavais mes couches avec ma lessive maison au savon de Marseille mais je devais décrasser mes inserts TRÈS souvent, ce que je faisais tranquilou bilou au liquide vaisselle… comme s’il était parfaitement normal de laver des couches au liquide vaisselle.

J’ai donc abandonné la lessive maison pour de la lessive en poudre du supermarché. Je lave toujours à 40 degrés mais en deux cycles. Oui oui, en deux cycles. Un premier cycle de 28 minutes pour se débarrasser des selles et des urines au maximum, puis un deuxième cycle long pour laver les couches en profondeur. 

Cet entretien beaucoup plus pointilleux est bien sûr plus énergivore… mais mes couches sont impeccables et je ne me prends plus la tête à ce sujet comme ce fut le cas par le passé (je ne compte pas notre consommation en eau vu que notre machine à laver n’utilise pas l’eau du réseau public).

Quant au retour de la lessive industrielle à la maison au début elle était exclusivement réservée aux couches. Puis j’ai succombé : je l’ai utilisé pour laver des vêtements… et j’ai vu la différence, le linge était plus propre et avait une très légère mais si agréable odeur de savon. Maintenant j’essaye d’alterner mais mon vieux bidon rempli de ma lessive verdâtre devient de moins en moins attirant.

Défi rien de neuf

Comme depuis plusieurs années je participe toujours au défi rien de neuf. En 2021 nous n’avons eu que deux seuls achats : une épaisse couette king size et une housse de couette pour aller avec (pour dormir tous ensemble dans le même lit). Pour nos vêtements tout est toujours d’occasion, même les culottes, les chaussettes et les chaussures de la descendance. Nous n’avons toujours pas de téléphone portable ou de télévision, notre unique voiture est toujours la même. Nos chèvres ont désormais de jolis colliers rouges fabriqués à partir des restes d’un tuyau en plastique.

Je commence à apprécier mon look de grand mère campagnarde.

J’ai découvert l’année dernière qu’il existait un magasin d’occasion à 10 minutes de chez moi, en pleine campagne… Nous y sommes restés 3 heures ! Des magazines enfant comme neuf à 10 centimes pièce, la dinette Ikea comme neuve pour 4€, un coffre de rangement princesses Disney en bois pour 6€… Parfait pour la salle de jeux que nous avons aménagé pour nos enfants.

J’ai acheté en 2021 une dizaine de kits créatifs (ceux qu’on reçoit normalement tous les mois par abonnement) qu’un enfant n’avait jamais eu le temps de faire avec ses grands parents. Je n’ai pas aimé du tout !! Quelle montagne de déchets ! J’ai eu honte de divertir la descendance ainsi, avec tout ces petits morceaux de plastique, d’autocollants, de mousse, d’autant plus que le résultat final finit lui aussi à la poubelle (tôt ou tard, ne me dites pas le contraire les mamans).

Si c’est pour créer une multitude de déchets en tout genre c’est NON.

Plus de trajets

Depuis septembre 2021 nous prenons la voiture plus souvent pour la descendance : le judo les mercredis, l’orthophoniste les samedi, la garderie ici et là et lorsqu’elle est en vacances elle va au centre de loisirs 2 à 3 fois par semaine. Concrètement cela représente 5000km par année pour toute la famille (sachant qu’en moyenne un français roule 13000km par an).

Cuisine

La cuisine est toujours ma bête noire et il n’y a pas eu de grand progrès dans ce domaine (bon si, je maîtrise dorénavant la purée de pommes de terre), et avoir un deuxième enfant n’arrange rien. Mes réflexions sur notre alimentation sont au point mort puisque je reviens toujours aux mêmes conclusions : le bio version local et zéro déchet c’est bon pour la santé et pour l’environnement mais certainement pas pour le porte monnaie. Le fait maison c’est super, encore faudrait il avoir le temps, temps que ne me laisse pas ni mes deux enfants ni ma grande maison. 

J’avoue je me cherche peut être des excuses.

Toujours est il que nous faisons nos courses au supermarché, un mélange de bio, de conventionnel, de produits bruts et transformés. C’est loin d’être parfait je le reconnais, et les déchets s’amoncellent rapidement dans la poubelle. Nous achetons aussi beaucoup de produits arrivant à péremption ou abîmés parce qu’ils sont moins chers mais aussi pour leur éviter d’être gaspillé.

Fin végétarisme

Je vous l’avais expliqué dans un article précédent, après deux ans de végétarisme je consomme de nouveau, mais rarement, des protéines animales. Mon impact carbone repart à la hausse et cela m’embête mais manifestement pas assez pour que j’arrête de nouveau la viande (je n’aime pas le poisson de base, mon problème c’est la viande).

Chauffage

Niveau chauffage nous avons résolu le problème : nous ne chauffons plus depuis 2020. Sommes nous un peu fous ? Peut être, mais toujours est il qu’on s’habitue à la fraîcheur et on ne supporte plus le chauffage chez les autres (outre le fait de mourir de chaud on a vite mal à la tête). 

Habillés chaudement oui mais sans ressembler à des cosmonautes !

Nous prenons douche et bain dans une salle de bain pour le moins vivifiante mais encore une fois on s’habitue. La seule exception que nous faisons est notre couverture électrique qui en terme de consommation est absolument dérisoire (nous habitons dans le sud où les hivers sont tempérés).

Concrètement il peut faire entre 5 et 10 degrés à l’intérieur (en plein hiver le plus souvent nous sommes aux alentours de 8/10). Maintenant cela me parait tout à fait normal, c’est l’hiver après tout, et je reste toujours sidérée d’entendre à quelle température casi tropicale les gens mettent leur chauffage tellement cela me paraît surréaliste. Nous dormons tous très bien la nuit et c’est un grand plaisir d’être au chaud sous la couette tout en respirant un air frais.

Fiston, bébé de son état, évolue donc dans une maison non chauffée et comme sa soeur il n’est jamais malade. Il est en motricité libre, prend son bain, a un appétit d’OGRE, bref il vit sa vie comme n’importe quel autre bébé. 

Prochaine étape : prendre des douches froides (moi, pas les enfants).

Nettoyage maison

Nous avons vidé plusieurs pièces de notre grenier où s’entassaient plein de trucs et de machins qui appartenaient aux anciens propriétaires. Certains articles (vêtements, rideaux, chaussures, oreillers, traversins etc) étaient clairement irrécupérables mais nous en avons jeté d’autres qui étaient en assez bon état (quoique vieillots et usés). J’aurais pu mettre des annonces pour les donner… mais honnêtement je n’ai pas voulu prendre ce temps.

Nous avons donc jeté des choses qui auraient pu (peut être) être réutilisées.

Potager, verger

Notre potager est enfin en construction ! À suivre.

Nous n’avons toujours pas récupéré notre verger mandala car le mur de ronces qui en bloque l’accès est d’une épaisseur et d’une hauteur telle que nos chèvres ne peuvent pas faire de miracle (et je crois qu’elles sont aussi un peu paresseuses). Nous avons progressé tout de même de deux mètres environ, avec barre à mine (pour déraciner) et sécateur mais c’est un travail extrêmement fastidieux. Reste encore au moins 15 bons mètres avant d’arriver au premier arbre. Peut être d’ici quelques années…

========

Voilà pour mon bilan écologique de 2020 et 2021 ! Quel bilan fais tu de ces deux dernières années ? As tu des objectifs ? Je t’attends dans les commentaires !

6 commentaires sur “Bilan Écologique Année 2020 Et 2021 

Ajouter un commentaire

  1. Tu as un verger dans lequel tu ne peux pas mettre les pieds ? Nooooon ?! hahaha !!!

    J’admire tout ce que tu fais, c’est un super bilan globalement ! Moi je ne fais pas vraiment de bilan non, je suis plutôt « écolo sur le tas, selon mon énergie du moment » ! Grande adepte du seconde main aussi, parce que ça me paraît aberrant d’acheter neuf désormais !!

    Ici c’est impensable de ne pas chauffer la maison, non pas à cause du froid mais surtout à cause de l’humidité ! Une maison non chauffée se remplirait de moisissures par chez nous :/ .

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais vu que tu ne chauffes pas tu peux laisser les fenêtres ouvertes en grand. Et même fermées l’isolation est tellement pourrie chez nous que tu sens les courants d’air quand même, les brises bises bougent tout seul, bref vieille maison quoi 😂.
      Acheter du neuf je comprends tellement plus 😳. Même si tu cherches un article en particulier tu le trouves facilement sur Vinted (ou autre). La seconde main c’est pas que pour les radins…

      J’aime

    1. Oui nous avons cheminées et poêles mais nous ne les avons pas utilisé depuis plusieurs années. Donc niveau chauffage c’était vraiment que la couverture électrique. Mon mari était frustré de ne pas pouvoir dormir la fenêtre ouverte mais ça c’est trop quand même 😂.

      J’aime

  2. Je suis très admirative de ton bilan ! Moi si j’essais de baisser le chauffage je prends carrément le risque de briser mon couple (et je ne plaisante qu’à moitier) mon conjoint est l’homme le plus frileux que je connaisse ! Pour le reste comme toi cela fait bien longtemps que je suis passée au tout d’occasion pour les vétements et jouets, je ne me pose même plus la question !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :