Je N’Ai Plus De Contact Avec Ma Mère Et Cela Me Fait Du Bien

Lors de son dernier séjour chez nous une dispute a éclaté entre l’Époux et ma mère. Ma mère a quitté la cuisine en claquant la porte puis a jugé pertinent de hurler devant la descendance qu’elle allait se suicider, que ce serait de notre faute et que l’Époux n’était qu’un « nom d’oiseau » et un mauvais père qui ne s’occupe pas de sa fille.

Elle aurait pu me crier tout ça à la figure quand nous étions seules toutes les deux dans sa chambre pendant qu’elle faisait sa valise. Elle aurait pu s’expliquer avec l’Époux en privé. Elle aurait pu aller se suicider comme une grande, ce qu’elle hurle depuis des dizaines d’années sans jamais le faire. Non, elle a préféré attendre que la descendance soit là, pour soit disant lui dire au revoir, pour faire son numéro de femme hystérique martyrisée par son gendre.

4E0E6D7A-87F1-4596-8429-502472B29864
J’en ai été choquée.

Cet épisode m’a obligé à réfléchir : ma mère a t-elle une influence positive sur ma vie et sur celle de la descendance ? Suis je heureuse lorsque ma mère est à mes côtés ?

Je ne vais pas revenir sur les évènements malheureux orchestrés par ma mère pour me séparer de mon père et de ma famille paternelle, de mon frère, de mes amis. Je suis entrée dans l’adolescence complètement isolée avec pour seule repère cette mère tour à tour bienveillante et machiavélique, tour à tour épanouie et au bord du suicide et de l’effondrement psychique. Le quotidien à la maison était  malsain et m’a conduit à me réfugier dans une consommation excessive de drogues. Si j’ai pu renouer une relation avec mon père les liens avec mon frère sont rompus depuis bien longtemps.

D6CE2A80-31E8-42DF-BBCC-1F46BD3507DC
Ma mère est un zèbre qui emploie toute son intelligence pour manipuler et diviser.

Une fois maman

Lorsque la descendance est née notre relation était neutre mais distendue et superficielle. Ma mère était très impatiente d’accueillir son premier petit enfant et souhaitait la gâter, comme en témoigne les colis mensuels remplis de vêtements et de jouets.

Nous étions à la fois reconnaissants et à la fois irrités (ce que j’avais déjà évoqué dans cet article) : malgré nos demandes répétées pour des vêtements neutres et confortables (pour la motricité libre et les imposantes couches lavables) elle s’obstinait à acheter ce qui lui plaisait à elle, à savoir des robes, des collants, du rose bonbon, des paillettes, des vêtements moulants… Résultat ces vêtements n’étaient pas ou peu portés et à chaque fois que j’ouvrais l’armoire j’étais assaillie par un sentiment de culpabilité : je devais être une fille bien ingrate pour faire la fine bouche ainsi… Combien de jeunes mamans aimeraient une grand mère aussi présente ?

Même problème avec les jouets : du fabriqué en Chine, du plastique en veux tu en voilà, du clinquant et du bruyant, des dizaines et des dizaines de peluches… Nous avions beau lui dire d’arrêter, que cela ne nous plaisait pas du tout pour X et Y raisons, ma mère se contentait de nous rire au nez et d’affirmer qu’elle n’en avait rien à faire puisque ce n’était pas pour nous mais pour la descendance (et c’est comme ça que la plupart des jouets et des vêtements ont fini au secours populaire).

EAB28E5E-6A8C-4796-9ABF-2CCE317C65D6
Ma mère est la réplique vivante de Beverly Hofstadter, la mère de Leonard dans The Big Bang Theory.

Au fil du temps cette discordance s’est amplifiée, d’une part parce que notre prise de position écologique s’est accentuée et d’autre part parce que la descendance grandissait et devenait plus facilement influençable. Pour nous l’écologie, l’harmonie avec la nature et notre mode de vie anti consumériste sont les valeurs qui forment la clé de voûte de notre famille et nous sommes donc devenus intransigeants sur ce point.

Les rares moments où ma mère s’est occupée seule de la descendance elle faisait toujours exactement l’inverse de ce que je lui demandais de faire : elle lui donnait du chocolat à volonté, la laissait regarder des vidéos sur sa tablette, la contenait sur son lit au lieu de la laisser en motricité libre…. Elle se justifiait en avançant qu’elle avait été mère de deux enfants et infirmière en pédiatrie et que par conséquent elle savait mieux que nous ce dont la descendance avait besoin (pour traduire : ton opinion de maman je m’en fous comme de l’an 40).

24B50997-2C59-494B-8176-407214A91CFF
Jamais je n’ai été sereine sachant la descendance seule avec elle.

Sa relation avec l’Époux s’est vite détériorée et l’animosité était souvent palpable. De plus en plus nous avions cette impression que ma mère essayait de transformer la descendance en une espèce de citadine précieuse et matérialiste. Ma mère dénigrait ouvertement notre maison et nos animaux sans même essayer de masquer ses grimaces de dégout et jugeait le contact avec la nature pour un enfant comme une perte de temps.

L’Époux m’a souvent fait remarquer qu’une bonne mamie chercherait à resserrer les liens familiaux entre nous tous et à rendre la descendance fière de ses parents et de son environnement de vie. Ma mère faisait l’exact inverse, à prôner en permanence un mode de vie contraire au notre où tout tourne autour d’achats de gadgets modernes, de bijoux en or et pierres précieuses, de vêtements et d’accessoires de marque, de voiture de luxe, de faux ongles et d’injections de botox… Chacun son style de vie, bien entendu, mais ma mère ne se gênait pas pour nous critiquer ouvertement devant la descendance.

FDF00B73-EE81-449C-B7BE-128C4BED90B2
Comme elle me l’a si bien dit un jour « ton frère a réussi sa vie, il roule en BMW ». Pffff.

En conclusion

Au final ma mère ne s’est toujours pas excusée des propos qu’elle a hurlé en partant de chez nous il y a plus de 6 mois.

Sans ma mère dans ma vie je me sens libérée d’un énorme poids sur les épaules : je me sens enfin libre d’être la mère, l’épouse et la gérante d’entreprise que j’ai envie d’être, sans que chacun de mes faits et gestes soient disséqués, sans que je sois la cible de ses moqueries et de ses commérages. Je me sens mieux car je peux laisser mon individualité s’exprimer et s’épanouir sans peur du jugement après des années à me contenir par peur d’une confrontation ou d’un rejet.

0C64BA5C-4982-4018-BC38-C183E1DD480C
La vie de famille est devenue si douce…

Maintenant je n’ai plus à subir ces critiques incessantes sur absolument tout et n’importe quoi, sur la marque de mon fer à repasser, sur mon centre de contrôle technique, sur la façon dont je mets une housse de couette… J’ai passé 30 ans à étouffer, à être rabaissée et traitée comme une idiote, 30 ans à accepter son comportement manipulateur et médisant. Maintenant c’est fini.

======

Es tu en bon contact avec tous les membres de ta famille ? Ou as tu rompu les liens avec certains ? Raconte moi tout dans les commentaires !

18 commentaires sur “Je N’Ai Plus De Contact Avec Ma Mère Et Cela Me Fait Du Bien

Ajouter un commentaire

    1. Oui effectivement je me sens bien mieux ! Je ne m’attendais pas d’ailleurs à ce sentiment d’apaisement 🙂. Notre vie de famille est plus douce également.

      J'aime

    1. Elle adore mon frère. Selon elle j’ai toujours été jalouse de lui, alors que pas du tout. Une fois elle m’a dit, sur un ton d’une grande fierté : « ton frère est un excellent cuisiner, il cuisine ses pâtes dans du coca, c’est délicieux ». Ha ha ha 😂. L’Époux était présent et il est italien… il a manqué de faire une syncope 😂.

      J'aime

      1. J’ai une copine d’enfance qui a une mère identique : il y en a que pour son frère ! Depuis qu’il né, tout ce que fait ma copine n’est jamais assez et le moindre détail qu’elle remarque est toujours négatif ! Ma copine en a souffert puis à sa majorité elle est partie loin de chez elle…… Elle ne vient que rarement chez sa mère !

        J'aime

  1. À les relations familiales, ce terrible casse-tête ! Ici on fait au mieux pour garder de bonnes relations avec tout le monde mais ce n’est pas toujours simple… cela dit on en est pas au même niveau que toi hein 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Difficile de composer parfois… Cela me chagrine un peu pour la descendance car nous avons peu de famille ; l’Époux a rompu presque tout contact avec sa famille, en comparaison mes histoires avec ma mère c’est du pipi de chat.

      J'aime

  2. J’ai coupé les liens avec beaucoup depuis des années… Tous ceux avec qui le respect était absent. Il me reste ma maman. On s’est apprivoisée quand je suis devenue maman. Elle a évoluée. J’aime la mamie qu’elle est. Elle n’est pas comme moi. Mais elle respecte qui je suis et la maman que je suis. Je l’aime ❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 😀 ! Qu’une maman respecte les choix de vie de ses grands enfants cela me semble tellement primordial, autrement comment construire une relation saine ? Tu as une vie si atypique que j’imagine les obstacles, les réflexions que tu as du subir à ce sujet.

      Aimé par 1 personne

      1. Oh que oui… Anecdote. Y a 15 ans quand j’ai viré mes toilettes à eau et les ai remplacé par des toilettes sèches… Certains proches m’ont taxé de dépressive et sous entendaient que j’étais peut être un danger pour ma fille… J’ai vu rouge. 😠

        J'aime

  3. C’est tellement compliqué de gérer un parent toxique… J’ai une mère respectueuse de notre intimité, et une belle-maman assez envahissante, on la maintient à distance sinon on se ferait bouffer. Mais elle est très gentille dans le fond, le problème est donc juste de trouver un équilibre, car en effet au début elle faisait pareil que la tienne (cadeaux en plastoc à gogos, etc). Elle a compris que cela ne nous plaisait pas et a fait de véritables efforts, même si le conflit est régulier avec elle.
    Avec le type de relations que tu décris, je crois qu’il n’y a malheureusement pas beaucoup d’autres alternatives que la rupture. D’autant plus que des parents de ce type peuvent mener un couple à l’explosion. Ta décision est courageuse, il faut du temps pour y parvenir, c’est tellement contre-nature. Les trente années passées t’ont permis de cheminer doucement, à ton rythme, pour parvenir à cette décision : bravo ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton gentil commentaire 😀.
      J’aurais certainement dû rompre les liens plus tôt, au lieu de traîner une relation qui, je le savais, me rendait malheureuse. Mais la difficulté, comme ta belle mère, c’est que ma mère a des qualités indéniables. Elle peut être un ange un jour, le démon le lendemain, difficile de jongler avec cela.

      En prenant de l’âge elle devient aigrie… et méchante avec les autres. Sa belle soeur (la soeur de son mari) a perdu ses deux enfants et ma mère répète à qui veut l’entendre derrière son dos que c’est bien fait pour elle, qu’on a ce qu’on mérite. Ma mère la déteste, d’accord, mais on ne peut pas se réjouir ainsi de la tristesse des autres. Pour moi ce genre de paroles est inadmissible. C’est un exemple parmi d’autres… Je n’ose pas imaginer ce qu’elle a pu raconter à mon sujet ou au sujet de l’Époux 😐…

      Aimé par 1 personne

  4. Wahou ! Ce sont de sacrées confidences que tu nous livres là, tout en pudeur et en sincérité.
    Je n’ai pas de relations compliquées avec ma famille (bien que ce ne soit pas l’harmonie totale non plus), mais je connais les relations toxiques via le père de mon Mari… qui a aussi coupé les ponts, pour notre santé mentale et pour éviter à tout prix les contacts entre son père et notre fille. Ce fut libérateur pour lui, sincèrement.

    Quel courage de ta part d’avoir supporté, analysé, essayé de réparer tout cela. Et quelle libération probablement pour toi, désormais, de ne plus avoir ce poids de jugement sur les épaules !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou, merci pour ton commentaire ☀️ ! Je m’attendais à éprouver de la culpabilité, de la tristesse, mais non rien de tout cela, je me sens libérée (délivrééée), plus sereine, mieux dans ma peau, mieux dans mes rôles de maman / épouse. Quand je repense à tous les coups bas qu’elle m’a fait, par exemple à répandre des mensonges infâmes sur un ancien petit copain, juste parce qu’il était asiatique et qu’elle ne le supportait pas (avec un noir elle aurait fait une syncope je crois 😂)
      J’ai un autre article dans la même veine en attente d’être publiée 😅. Non en fait pire 😂. Je crois que le confinement a été propice à l’introspection 😉.

      J'aime

  5. Ahlala… Les conflits familiaux… Je te comprends tellement !
    Je n’ai pas encore d’enfant alors peut-être que je vais dire des bêtises mais… En as-tu parler avec tes petits de tout ça ? Comment le vivent-ils ?
    Je ne veux pas trop en dire pour le moment mais je vis avec un passé et une adolescence très douloureuse aussi. Ma mère est dépressive et malgré toutes ses bonnes intentions, elle n’a vraiment pas le mode de vie que j’ai appris et que j’aime aujourd’hui. Si mes futurs enfants devaient aller chez elle, je lui dirai aussi comment je fonctionne et comment j’aimerais faire, pour autant, personne ne nous appartient et chacun est libre : ma mère et mes enfants. Donc si un jour, mes enfants me réclamaient un week-end chez elle (si je sens qu’elle est capable de s’en occuper, parce que la sécurité, c’est le plus important), je crois que je ne leur refuserai pas, pour leur bien, parce que je ne déciderai pas pour eux. Mon chéri a été privé de ses grands-parents pendant plusieurs années petit et il en souffre encore aujourd’hui… C’est à prendre en compte.

    En tout cas, je crois que tu as raison, si quelqu’un fait souffrir tout le monde et nous apporte que du mauvais, ce n’est pas parce que c’est la famille que ça change quelque chose, il faut se protéger aussi de la toxicité… 🙂

    COURAGE ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire Justine 🙂.

      Je comprends tout à fait ton point de vue. Ma mère m’a toujours interdit de connaître ma grand mère (sa mère) et cette dernière est décédée récemment sans que j’ai pu la connaître. C’est étrange d’être ainsi privé de sa famille, juste parce que ma mère et elle ne s’entendaient pas, pourquoi est ce que je devais en subir les conséquences ? J’aurais aimé avoir MA grand mère !

      Seulement ce n’est pas si simple… Cela m’embête vraiment de priver ma fille de sa grand mère mais d’une autre côté je ne fais pas/ plus confiance à ma mère qui est beaucoup trop manipulatrice et qui cherche à diviser les gens en permanence. La priorité c’est la stabilité de notre foyer (le papa, moi, notre fille) et malheureusement ma mère n’est pas compatible avec cela.

      Ma fille n’a que 3 ans, elle ne me pose pas de questions à ce sujet et j’attends qu’elle gagne en maturité pour lui expliquer. Ma mère ne m’a jamais vraiment expliqué pourquoi elle était si fâchée avec ma grand mère et il est certain que je ne ferais pas cette erreur avec ma fille.

      Bonne journée à toi ☀️

      J'aime

  6. Merci pour cet article. La famille peut toxique et il n’y a pas de honte à s’en proteger!
    J’ai la chance d’avoir une maman presente juste ce qu’il faut… loin d’etre envahissante!
    En revanche dans le genre on a le droit a la nouvelle femme de mon beau pere… dans un autre registre mais qui nous pourris bien la vie 😂

    J'aime

  7. Pas facile comme situation surtout lorsqu’on a des parents toxiques mais parfois il vaut mieux s’en tenir éloigné pour notre bien. Perso, mes parents sont en froid avec plusieurs membres de leurs familles respectives et j’avoue que parfois c’est triste une telle situation mais bon comme j’aime à le dire, on choisit ses amis mais pas sa famille et parfois des amis peuvent être mieux que la famille. Bon courage pour cette situation

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :