Le Choix De L’École Maternelle En Millieu Rural

Et oui, la descendance va depuis peu à l’école ; une si grande étape franchie dans sa vie de petite fille qui n’avait jamais été séparé de ses parents plus d’une heure en deux ans et demi.

Une longue réflexion
Avant de nous décider pour son entrée en maternelle nous avons dû nous poser de nombreuses questions dans un domaine auquel nous ne connaissions absolument rien : Quelle école choisir parmi celles proches de chez nous ? Faudrait-il qu’elle intègre la TPS tout de suite ou qu’elle attende ses trois ans fin mai ? Est il préférable une scolarisation uniquement le matin ? Est elle assez “grande” pour prendre le bus scolaire ? Apprécierait elle de prendre ses repas à la cantine ?

CB45B76E-9097-4EDC-9A38-01CDCCCFA40E
Et si elle n’aimait pas l’école ?

Évidement personne ne pouvait répondre à ses questions pour nous. Nous jugions la descendance prête à découvrir un monde hors de la sphère familiale mais nous n’étions pas d’accord sur le degré de séparation à adopter. L’Époux me semblait brutal à souhaiter une scolarisation bus + école toute la journée le plus rapidement possible alors que nous passions encore toutes nos journées tous les trois. À l’inverse il me reprochait de vouloir trop couver la descendance et de la contraindre dans son développement.

Le choix de la scolariser a aussi fait naître chez nous des sentiments contradictoires. Nous étions peinés à l’idée d’être séparés de notre fille et encore plus tristes à l’idée de déjeuner sans elle ; que le quotidien s’annonçait morne ! D’un autre côté nous souhaitons comme tous parents l’épanouissement de notre fille et la maternelle a l’avantage d’offrir un environnement stimulant et varié : les jouets, les enfants, la récréation, les activités comme le chant, la gym ou le dessin…

La descendance grandit
La descendance a été dans l’ensemble un bébé silencieux et observateur. Elle s’amusait bien plus avec un ver de terre ou un tas de cailloux qu’avec des jouets traditionels. Elle était curieuse lorsque nous allions au lieu de rencontre parents enfants mais restait toujours à distance des autres enfants.

F735D40A-10B3-4460-AD4F-DBA324A522F7
Une version canine de la descendance.

Tout a changé lorsqu’elle a eu deux ans et qu’elle s’est soudainement ouverte au monde. Après avoir observé tout ce qui l’entourait avec minutie elle semblait maintenant prête pour y jouer un rôle actif. Elle recherchait l’interaction avec d’autres enfants et me demandait plusieurs fois par jour de l’emmener au parc ou au lieu de rencontre parents enfants. Elle était loin de s’ennuyer à la maison à explorer les mille et uns recoins du fouillis de notre grenier mais nous avions peur de ne pas la socialiser assez.

Après avoir passé chaque jour des deux dernières années en sa délicieuse mais exigeante compagnie l’idée de retrouver un peu d’indépendance et de temps pour des loisirs nous séduisait vraiment beaucoup. Pour autant nous ne voulions pas non plus nous en débarrasser : il fallait que la transition se fasse doucement pour que le choc de notre première séparation ne soit pas trop rude.

8D14631A-34AF-4D7B-B9BA-0896B21D1943
Pouvoir aller aux toilettes sans la descendance ? OUI !!

Public ou privé
Maintenant que je suis maman je porte un regard beaucoup plus éclairé sur les choix qu’a fait ma propre mère. Elle n’a juré que par des établissements privés, coûteux et éloignés de notre maison car elle voulait que nous soyons entourés par “des enfants de bonne famille”. Ma mère me répétait souvent que l’enseignement dans le public était très inférieur par rapport à celui du privé et que si on veut aider son enfant à réussir sa vie il faut impérativement l’inscrire dans le privé. Au final je me suis rendu compte que ma mère qui se gargarise à qui veux l’entendre d’avoir été une mère extraordinaire pour ses deux enfants a été en réalité pathétique (article à venir sur ce sujet).

76DD82EA-1C77-454D-90E8-86CC167E84B5
La mixité sociale, une des richesses de l’école publique.

L’Époux et moi n’avons jamais considéré une école privée, aussi bien soit elle, pour la descendance. Choisir une école parce qu’elle est pratique pour les parents est pour certains, dont ma mère, perçue comme un égoïsme qui portera préjudice à  l’enfant. Personnellement je ne vois pas l’intérêt de m’épuiser au travail et de vivre une vie de privations pour une école soit disant meilleure que celle qui est gratuite. Bref.

Les maternelles rurales
Notre commune ne possédant pas d’école publique nous avons pu choisir celle de notre choix. J’ai été surprise de trouver dans les environs des maternelles parfois microscopiques (dont une avec une classe unique de 11 élèves) parce que situées dans des zones difficilement accessibles une bonne partie de l’année ; ici c’est du à la neige et à nos petites routes étroites qui slaloment dans les forêts. À l’inverse la « grosse » maternelle du coin totalise 45 élèves répartis en deux classes.

Vu que ma campagne est durement frappée par l’exode rural les petites écoles qui subsistent sont régulièrement menacées de réduction de poste ou de fermeture. Dans ces conditions elles sont parfois désespérées à l’idée d’accueillir de nouveaux élèves : une de mes connaissances a été démarchée par une toute petite maternelle voisine… alors que ses jumeaux n’avaient que quelques mois.

B4B3AA64-3380-4354-9198-353343854D63

La ville la plus proche de chez nous, à 15/20 minutes en voiture, possède toute une panoplie de maternelles et beaucoup de parents sont donc tentés de scolariser leurs enfants à proximité de leur lieu de travail, ce qui contribue à vider davantage les campagnes. Les écoles rurales doivent donc se démarquer pour attirer plus d’enfants en offrant notamment plus de souplesse dans leur fonctionnement : la descendance veut commencer l’école un jeudi en novembre ? Pas de problème, les inscriptions se font tout au long de l’année. Elle n’est pas continente ? Pas de problème, on lui apprendra. Niveau paperasserie pour l’inscription tout fut bouclé en 24 heures. Nous avons visité l’école un mardi de novembre, le lundi suivant la descendance faisait son entrée en maternelle. Pas la peine d’attendre le mois de juin ou une journée portes ouvertes pour visiter l’école.

L’école authentique
Nous avons d’abord visité une école que nous qualifierons de “dans son jus” pour être poli (coucou la peinture qui s’écaille). Nous avons été reçu par l’instituteur/directeur qui faisait carrière en tant que militaire avant de se reconvertir soudainement. Autant vous dire que la discipline a vraisemblablement l’air d’être un pilier de sa façon d’enseigner.

3AB37BD4-1463-482E-8214-70A5D7E145A1
Confier ma fille à un homme strict et sérieux ? Non merci.

L’unique salle de classe comportait majoritairement des tables et des chaises et j’ai eu du mal à imaginer la descendance épanouie dans un environnement aussi rigide, elle qui en ce moment adore se laisser glisser cul nu (oui en plein hiver) sur notre talus en criant “toboggan”. La deuxième salle sert aussi bien de salle à manger, de salle de sport que de salle pour la sieste. L’ensemble était un peu tristounet, sombre et décrépi.

L’école au coeur du village
Nous avons ensuite visité une deuxième école… qui donne tout simplement envie de redevenir enfant : il y a toute une variété de jeux d’extérieurs dont deux bacs à sable et à l’intérieur tous les jouets sont en bon état et de bonne qualité. Dans la classe il a beaucoup de zones de jeux, des tapis au sol et quelques tables au fond. Une salle est dédiée au sport, une autre pour la sieste et la cantine ressemble à une vraie salle à manger familiale.

3F954DDD-5000-4F90-B18C-59E94A9D27D6
La maternelle de mes rêves

L’institutrice, elle même jeune maman, est gracieuse et parle avec enthousiasme de tous les jeux qui rythment une journée ordinaire. J’ai eu envie de lui confier la descendance sur le champs tellement elle paraissait maternante et douce.

Notre décision
Évidemment nous n’étions pas d’accord : l’Époux avait été conquis par la première école (incompréhensible, je sais) et moi par la seconde. Impossible de discuter le soir même tant nous étions campés sur nos positions mais nous ne voulions pas non plus “réfléchir” pendant des semaines : la descendance était prête et les deux écoles voulaient l’accueillir au plus vite.

La suite dans un prochain article…

====
Ton enfant est il dans une école publique, privé ou à la maison ? Comment s’est passé son entrée en maternelle ? Raconte moi tout dans les commentaires !

16 commentaires sur “Le Choix De L’École Maternelle En Millieu Rural

Ajouter un commentaire

  1. Pas encore scolarisée ! moi je vis en périphérie de Nantes donc la typographie des écoles c’est plutôt  » 3 classes par sections, 30/35 élèves entassés et des instits débordées ». Une horreur 😳 !
    Nous sommes en plein questionnement car on a visité une école privée associative qui nous a bien emballé… mais un peu plus loin de chez nous.
    Réflexion en cours !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 😀 ! Au début je me suis dit que les écoles vers chez toi étaient énormes mais après réflexion je me suis souvenue que la maternelle que j’ai fréquenté il y a fort longtemps était pareille 😅. 35 petits dans la même classe c’est beaucoup quand même 😬. Du coup quand est ce que vous devez prendre une décision ?

      J'aime

      1. Les écoles sont assez grosses, en tout cas en rapport à ce que j’ai connue enfant : mon école avait 2 classes de maternelle et 4 de primaire, nous étions 25 élèves par classes en sections mélangées… Ici en périphérie nantaise, rien à voir ! 4 classes rien qu’en maternelle ! et 2 à 3 classes par section en primaire … ça fait tellement « usine » !

        Nous avons inscris notre fille dans les 2, puis tout est suspendu pour cause de confinement, toussa… Mon mari veut la Privée car plus familiale, plus « humaine ». et tant puis pour la distance, tant pis aussi pour les copains du quartier qui ne seront pas dans la même école qu’elle… on a sous-pesé tout ces trucs … Affaire à suivre !

        J'aime

  2. Ici on a dû se battre pour la scolarisation ! J’habitais dans une petite ville, bossais à 1h de route et mon fils était gardé à mi chemin par mes parents. Donc comme aucune nounous n’a voulu de nous car on devait lui confier notre fils plus de 48h par semaine, on ne pouvait pas le scolarisé dans notre ville ! On a su à 2 jours de la rentrée qu’il pourrait aller à l’école chez mes parents. Bref, il a fait toute sa scolarité là bas, avec tous les problèmes de dérogation à faire et refaire tous les ans ! Maintenant qu’on habite vers chez mes parents, il va au collège avec ses potes de maternelle….. Ça valait le coup de se battre !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 😀 ! Les dérogations s’obtiennent facilement ou est ce qu’on peut recevoir un refus ? Ici on ne savait pas que toutes les écoles avaient des TPS et d’ailleurs on ne savait même pas où se situaient les maternelles autour de nous 😅. Une fois que la scolarisation est lancée c’est plus simple, on est en terrain connu 😎.

      J'aime

  3. En Allemagne, l’école maternelle n’existe pas et on va en crèche jusqu’à l’entrée en CP ou éventuellement l’année d’avant. En effet, à Hambourg, les enfants peuvent allez en Vorschule (un peu comme la grande section) l’année précédant le CP dans leur crèche ou dans leur future école.
    Notre crèche est top et nous sommes aussi très contents de l’école où sont maintenant les deux grands.

    Aimé par 1 personne

      1. La crèche n’est pas gratuite mais elle est apparemment moins chère qu’en France. L’école publique est gratuite par contre.

        J'aime

  4. Ici, en région parisienne, la rentrée c’est en septembre 3 ans après l’année de naissance de l’enfant (2017-2020 dans notre cas) donc ça sera en septembre. Petit Lu sera scolarisé de notre village, à deux rues de la maison. Pour nous c’est très important qu’il soit dans l’école du village car tous ses copains (en connais déjà à la crèche) habiterons à moins de 10 minutes de la maison (petit village, 2500 habitants, tout ça tout ça). Donc on parlera école en septembre !
    Je ne sais pas pourquoi mais mon petit doigt me dit que tu as eu le dernier mot… j’attends la suite !

    Aimé par 1 personne

    1. Un petit village de 2500 habitants 😅, ici c’est village de 160 habitants, ça c’est petit, 2500 habitants c’est une métropole ! C’est tellement pratique d’avoir l’école à proximité, surtout si pas besoin de prendre la voiture.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui 2500 par rapport en 160 en effet c’est une métropole 😂 mais pour l’île de France c’est un petit village préservé ! Cela dit une partie de ma famille vit en Normandie donc je vois bien de quoi tu parles !

        J'aime

  5. Alors pour nous en septembre dernier j’étais « prete » à mettre ma fille en toute petite section pour qu’elle se familiarise avec les autres enfants un an, que les matins, école publique adorable et coloré. Nous avons fait la visite, finalisé l’inscription en mairie et sur place, puis trois semaines avant la rentrée, coup de théatre, vu la nouvelle loi qui oblige les enfants à être instruit des 3 ans, plus place dans cette école ni aucune alentour. Du coup la classe de petite section saute carrément, le truc de dingue , ils ne prennent plus les 2 ans… En même temps je le prend comme un signe parce que je commençais à angoisser à l’idée de la mettre si jeune alors qu’elle n’avais connu ni nounou ni crèche… finalement je suis bien contente, elle commencera en septembre prochain si tout va bien. et je pense que j’aurais quand même mes larmes pour pleurer. Ce sera une sépar

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ ! Tu sais quand la descendance est a fait sa rentrée en novembre je la trouvais trop jeune, je la voyais encore comme un gros bébé (sans que ce soit péjoratif) et je redoutais de la lancer dans la fosse aux lions de l’école et de ses exigences. Au final elle s’y plait même si elle préfère quand même rester à la maison 😉. Tout ira bien pour ta fille… mais ce sera sûrement plus dur pour toi par contre ! L’école que le matin c’est super pour faire la transition et après libre à toi de rallonger ou non le temps qu’elle passe à l’école.

      Aimé par 1 personne

Répondre à unbrindemaman Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :