Les Réussites Écologiques De 2019… Et Les Échecs

Et oui, me revoilà le temps d’un article, ou peut être le temps de plusieurs dizaines, car comme tu l’auras constater l’assiduité n’est pas une de mes qualités (mon ancien lycée serait ravi d’en témoigner).

Vu que mon blog a été relégué aux oubliettes, ce qui est bien compréhensible, et que par conséquent je n’ai plus le moindre lectorat, autant que je me fasse plaisir : commençons donc par un article sur mon thème préféré, l’écologie.

Voici donc l’heure tant redouté de dresser le bilan de cette année 2019 et de faire le point sur mes objectifs de folie pour 2020.

Les progrès

Je suis végétarienne

Pour moi qui avais le plus grand mal à limiter ma consommation de viande et de poisson j’ai pris un jour le taureau par les cornes et je suis devenue végétarienne (pour être exact c’était le 23 septembre, donc cela fait presque 5 mois). Je me sentais de plus en plus coupable à l’idée de participer à l’élevage intensif et à la surpêche à travers mes habitudes alimentaires. J’ai visionné pendant l’été tellement de documentaires sur l’écologie en général que je ne pouvais plus continuer à jouer à l’autruche.

AB8C5F73-CC9E-43B4-BDE1-9FF6A3795CD5

La descendance et l’Époux continuent de consommer autant de viande et de poissons qu’ils le souhaitent ; mon régime végétarien ne concerne que moi, libre à eux de faire leur propre choix. L’Époux peut me comparer un jour à un “panda en voie d’extinction alors que les ours omnivores sont bien moins en danger” puis le lendemain m’avouer timidement qu’il aimerait bien que toute la famille devienne végétarienne. J’aimerais ne plus acheter de viande du tout mais encore une fois cette décision ne m’appartient pas.

Un peu plus de cuisine

Devenir végétarienne m’a forcé à passer du temps en cuisine car chez nous la viande était jusqu’à alors omniprésente : des lardons par défaut dans tous les plats, du saucisson en apéritif, du poulet à toutes les sauces… Pour moi qui n’aime normalement pas cuisiner j’avoue m’être un peu prise au jeu : comment préparer un repas simple, végétarien et bon tout en génèrant le moins de déchets possible ? J’ai commencé à faire quelques courses à l’épicerie bio, j’ai continué à acheter en vrac et, miracle, j’ai trouvé un maraîcher en agriculture biologique près de chez moi (traduction : le budget alimentaire a sacrément augmenté).

Je suis toujours une piètre cuisinière, quoique peut être un peu moins pire qu’avant, mais j’achète en tout cas bien moins de produits sous plastique au supermarché. Je fais maintenant ma propre pâte brisée (avec de l’huile, grâce à cette excellente recette végane) et je suis fière de pouvoir faire mes quiches de A à Z. Autre progression : je fais mon pain tous les jours avec la farine de mon maraîcher. Rien ne vaut un pain qui sort du four tellement c’est délicieux.

45BB96D0-EA96-4752-BD24-53F61ED1A383
Par contre c’est toujours le désastre niveau hygiène en cuisine.

Petite anecdote gênante : j’ai enfin réalisé mes premières confitures seule (en vrai c’était de la gelée de coing). Je me suis rendue compte quelques heures après la mise en pot… que j’avais oublié de mettre le sucre. Voilà, tu peux te moquer. J’ai du rouvrir tous mes pots pour recommencer. Ha ha ha.

Petite anecdote gênante le retour : pour faire plaisir à l’Époux j’ai voulu lui préparer un pain à la farine maïs. Comme pour mon pain habituel j’ai utilisé 500 grammes de farine de maïs, de l’eau, du sel de la levure… et je me suis retrouvée toute surprise avec 500 grammes de polenta en face de moi. Ha ha ha. La farine de maïs n’est pas panifiable et je ne le savais pas (oui j’ai zéro connaissance en cuisine).

L’eau de source

Cet été l’Époux a enfin terminé de relier notre maison à la source d’eau située sur notre propriété, une eau qui autrement se déverse dans la rivière. L’intérêt pour nous est de boire une eau de qualité sans nitrate grâce à un robinet dédié en cuisine tout en allégeant notre facture d’eau : les toilettes et les machines à laver sont par exemple reliées à cette source (quand on y pense utiliser de l’eau potable dans les toilettes c’est un peu un sacrilège non ?).

Le café

J’ai profité d’une gastro où je ne faisais que vomir pour… arrêter le café et me délivrer de presque dix ans de dépendance à la caféine. L’idée de consommer TOUS LES JOURS presque un litre d’un produit qui a traversé la moitié de la planète me posait problème.

0C31CBA4-7413-4881-A0DB-88E6871A38F7
Le café, non pas une boisson mais une tentative de réanimation.

Du coup la seule boisson que je consomme est de l’eau (celle de notre source). Je déteste les sodas bourrés de sucre et de produits chimiques, j’ai assez bu d’alcool dans ma jeunesse pour ne plus en vouloir du tout, les jus de fruits sont pour moi une hérésie (les fruits ça se mange, ça ne se boit pas), le lait qu’il soit animal ou végétal c’est non merci…

Au petit déjeuner je mange donc mon pain avec un verre d’eau sous le regard horrifié de l’Époux mais quand il fait vraiment froid je m’autorise une tisane, d’autant plus que j’ai trouvé une productrice bio et vrac à 20 minutes de chez moi.

Le chauffage

Cette année nous avons tout simplement décidé de ne pas chauffer notre maison : pas de radiateur, pas de feu de cheminée et donc pas de prise de tête au niveau de l’isolation, une économie d’argent, une empreinte environnementale réduite… À la place nous avons opté pour le look ultra glamour sous pull, pull, gros pull, gilet sans manche, écharpe, bonnet et deux ou trois paires de chaussettes (et en option le nez qui coule). Ce n’est pas toujours très plaisant et on en vient à ne plus supporter les espaces chauffés qui nous donnent très vite mal à la tête.

D6E2825A-337D-4E77-8A39-88F3F9B1621C
Si si, on s’habitue à vivre avec 12 degrés.

Les règles d’or

Autre avancée écologique intéressante quoique très commune de nos jours : je n’utilise plus de tampons depuis le mois de février 2019. À la place j’ai adopté les serviettes hygiéniques lavables (SHL) : 10 maxi et 8 mini (comme pour les couches lavables j’ai vu très large). Vu que je n’ai pas reçu de consignes particulières pour l’entretien et que j’ai l’habitude des couches lavables je les lave comme du linge normal : 40 degrés avec la lessive que je fais moi même au savon de Marseille. Pas de prélavage. Mes SHL ressortent toujours propres.

E1434508-412A-4E5A-9BD9-A32F1C1375C1
J’ai également acheté une coupe menstruelle. J’ai hâte d’essayer.

Les objectifs

Une énergie propre

Notre plus grand objectif sur le long terme serait de produire notre propre électricité. Utiliser une électricité qui provient majoritairement de l’énergie nucléaire est difficilement compatibles avec des principes écologiques (je recommande cet excellent documentaire sur le problème des déchets radioactifs). Les panneaux solaires ne sont pas envisageables pour nous car nous ne vivons pas dans une région particulièrement ensoleillée. Reste notre source d’eau et son débit. Affaire à suivre…

En cuisine

Idéalement pour 2020 j’aimerais “cuisiner” plus (du moment que cela reste simple et rapide) pour acheter moins de boîtes de conserves au supermarché. Je ne sais rien faire avec les pommes de terre, hormis les éplucher et les faire bouillir (c’est un début n’est ce pas), et ce pourrait être un petit objectif intéressant.

Le régime végétalien m’attire et me fait peur en même temps. J’en reparlerais dans un prochain article.

A0A728CB-BC22-4269-9C9C-9D01E8D0422E
Un végan revient de la chasse.

Au jardin

L’année dernière j’avais listé comme objectif dans mon article de bilan écologique 2018 de “retrouver” notre verger mandala dont le chemin d’accès s’est transformé en un méga roncier. Impossible d’ouvrir le portail tellement les ronces se sont entrelacées dans les mailles du grillage, et donc impossible d’y mettre les chèvres pour qu’elles défrichent un peu (alors que c’est pourtant la solution idéale). Je reporte donc cet objectif pour 2020.

Débuter un potager serait aussi une belle avancée mais il nous faudrait passer des jours, si ce n’est pas des semaines, à défricher et préparer le futur terrain et entretenir nos plants l’été alors que c’est la période où nous croûlons sous le travail. À voir.

CDFBC9FF-AF3F-4E53-B5C5-B9B4B786C21C
J’ai la main verte : ça poussait dans mon placard.

Rien de neuf

Je participe toujours au mouvement “Rien de Neuf” pour la deuxième année consécutive mais à vrai dire je n’y pense plus tellement ces habitudes de consommation sont ancrées dans notre quotidien : nos vêtements qui viennent de la seule et unique friperie des environs, le cartable de la descendance acheté sur Le Bon Coin, ce vieux miroir récupéré sur un trottoir… Je continue pour 2020.

Conclusion

J’ai toujours cette impression de ne pas en faire assez pour l’environnement alors que mon empreinte écologique est déjà minuscule à la base : pas de voyage en avion (le dernier date d’il y a 5 ans), travail depuis notre domicile, zéro maquillage / bijou / accessoire, lessive maison depuis deux ans, couches lavables…

Je vois la diversité de la nature autour de chez moi en train de plonger. La rivière se vide de ses poissons, les loutres n’y vivent plus et les oiseaux se raréfient. La météo est devenue tellement folle que plusieurs fois cet hiver nous avons pris LE PETIT DÉJEUNER dehors sur la terrasse. La descendance ne connait d’ailleurs toujours pas la neige alors que les hivers blancs sont / étaient la norme dans ma région.

Tout cela me pousse à me creuser la tête pour en faire toujours plus malgré les actions plus que molles de nos gouvernements. Quel avenir laisserons nous à nos enfants ? Que ferons nous lorsqu’ils nous accuseront ?

1B7E70E0-3488-4EE2-A7D5-2573F0C4A98E
Chaque petit effort a son importance.

En souhaitant une belle année verte à tous ☘️ !

====
J’espère que cet article t’aura plu et peut être même inspiré. Que fais tu de ton côté pour réduire ton empreinte environnementale ? Qu’as tu essayé qui n’a pas fonctionné ? Je t’attends dans les commentaires !

À bientôt !

17 commentaires sur “Les Réussites Écologiques De 2019… Et Les Échecs

Ajouter un commentaire

  1. Je suis impressionnée par l’absence de chauffage ! Chez nous nous avons baissé la température de 20 à 18° dans les pièces de vie et coupé le chauffage dans les chambres (où il doit faire autour de 16°) et j’aurais du mal à baisser plus je crois.
    Coté gestes du quotidien, nous n’achetons plus que le strict minimum en super marché et nous cuisinons beaucoup. Ça réduit d’autant les emballages dans la poubelle ! Nous avons adopté les couches lavables et après être passé au SH jetables bio je vais tenter les lavables. J’hésite toujours sur la marque… En tous cas c’est un super bilan que le tien !

    J'aime

  2. Avant de parler écologie je voulais te dire que voir dans mon flux feedly qu’un article de la Dinde venait d’être publié m’a mis de bonne humeur ! Merci !
    Je suis aussi particulièrement admirative de ton immense avancée écologique (qui, soit dit en passant, me renvoie la dérision de la mienne en pleine face).
    De mon côté je n’ai rien acheté de neuf niveau vêtements pour moi en 2019 (c’est tout article « rien de neuf » qui m’avait inspiré !). Comme ça a té particulièrement facile je réitère en 2020 mais pour toute la famille cette fois !
    J’ai abandonné le café en dosette contre du en grain issus du commerce équitable… J’ai adopté aussi d’autres gestes (tu les retrouveras dans mon bilan écolo 2019 sur mon blog) mais comparé à toi c’est pas grand chose…

    J'aime

  3. Impressionnant ton bilan! Surtout pour l’absence de chauffage et le projet d’électricité maison ce serait juste incroyable si vous pouvez le faire!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 😀 ! Avec la récession qui arrive et l’épanouissement de mon côté radin en perspective je peux t’annoncer que tous nos projets, dont celui de produire notre électricité, sont en pause longue durée 😬. On attend de voir à quelle sauce on sera mangé…

      J'aime

  4. Tu m as fait bien rire avec ta polenta ! Je crois que j’aurais pu le faire aussi 😂😂
    Je trouve que tu fais déjà beaucoup, et si tout le monde prenait conscience de l’importance de tous ces petits gestes nous pourrions changer pas mal de choses !
    Je ne pourrais jamais être végétarienne je pense, mais pour nous c’est achat local pour viande et fruits et légumes …

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 😀 ! Sur le coup je me suis sentie tellement cruche face à ma polenta, à croire que mes neurones ne se parlent plus entre eux, mais tant mieux si cela t’a fait rire 😉.
      Ne plus manger de viande et de poisson cela paraît comme très restrictif au début, avec la liste de tous ces plats fort bons désormais inaccessibles, mais on s’habitue et au bout d’un mois (ou moins) on n’y pense plus du tout.

      J'aime

  5. Ah la cuisine ! J’ai dû m’y mettre à la naissance de mon fils ! Ben oui, faut pas être totalement une mère indigne !
    Niveau chauffage, vu que je ne peux plus réguler ma température (j’ai toujours froid même en pleine canicule !), je ne peux pas m’en passer ! Au boulot, j’ai un radiateur, je chauffe mon bureau à 25 car j’ai la clim du serveur juste à côté et la température n’arrive jamais plus à 22!
    Pour le défi rien de neuf, j’y participe aussi ! J’essaie de m’y tenir et j’ai vachement diminuer mon budget shopping….. Merci vinted !
    Nous aussi pour l’eau, c’est l’eau de l’étang du village. Plus de bouteille plastique ! Du coup, la poubelle jaune fréquente moins le trottoir !
    Je n’aime pas les légumes, très peu les fruits donc je mange de la viande et du poisson. J’ai carrément une préférence pour la charcuterie !
    J’achète à des producteurs locaux lors de marchés organisés par ma communauté de communes. Il y en a peu c’est dommage ! Le gars qui fait des fromages de chèvres et des yaourts les vends aussi au Carrefour du boulot donc j’en achète souvent !

    Et je suis ravie de te relire !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ ! Tu n’aimes ni les fruits ni les légumes et tu mets le chauffage à 25, voilà qui est complétement décomplexé 😂. Est ce que tu prends l’avion tous les mois aussi 😆 ?!
      La viande c’est bon, rien qu’en lisant le mot charcuterie je salive… que c’est dur d’être végétarienne !

      Aimé par 1 personne

      1. Je n’ai jamais pris l’avion…… Si j’essaie, je pourrais bien le faire tous les mois !!!!!!
        Cette période de confinement même si elle me pèse, je vois bien que les démarches que l’on a commencé sont les bonnes : pas de soucis de poubelles pleines car les ripeurs passent moins, de pénurie de cotons, cotons tiges,….. Avec le zéro déchet y a plus besoin ! On se contente de l’essentiel !

        J'aime

  6. Ouah, bravo !! L’absence de chauffage, j’avoue que je suis admirative. Ici végétarienne aussi (reste à passer le cap de plus de fromage ni de beurre…). Fini le café. Je cultive mes propres plantes pour mes tisanes.
    Et pour le reste : défi rien de neuf, minimalisme, mode de vie zéro déchet.. J’essaye de faire un max par moi même : j’ai cousu mes SHL avec uniquement des tissus de récup, je couds les vêtements de mes enfants dans de vieux draps (vieux mais jolis hein !). J’ai même du mal à lister nos engagements tant c’est devenu naturel !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 😀 ! J’envie tes talents de couturière, savoir coudre est tellement utile quand on est dans une démarche écolo / zéro déchet tout en économisant des sous. On continue à porter nos vêtements troués chez nous mais en priant pour que personne ne passe à l’improviste 😂.

      J'aime

  7. Et ben… Vous pouvez être fiers de vous!! Par contre, dans quelle région est-ce que vous vivez? Pour la normande frileuse que je suis, je n’ose même pas imaginer une vie sans chauffage, malheureusement.. Mais chacun fait de son mieux 🙂 Merci pour ces partages inspirants

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 😀 ! J’habite dans le sud effectivement. Avec le réchauffement climatique les hivers restent frais et peu agréables mais il y a 10 ans c’était la neige, à claquer des dents et à greloter. Notre maison est tellement impossible à chauffer, l’isolation est plus que mauvaise, il y a presque 4 mètres du sol au plafond, que la solution de ne pas chauffer était de loin la moins coûteuse et la moins prise de tête. Chacun fait ce qu’il peut, tu as raison 🙂.

      J'aime

  8. Ohhh je suis dans ma semaine blog, je préparais un article et j’ai pensé à toi soudainement, j’allais t »envoyer un mail pour savoir si tu allais bien en cette période particulière vu qu’on a pas eu de nouvelles de toi de puis un moment. Puis je me suis dit que j’allais d’abord aller faire un tour sur ton twitter pour voir si tu n’avais pas déposé une annonce et là boum ! Je suis trop contente de te lire. C’est une nouvelle « dinde » qui revient en force dit donc quels changements !! Pour le chauffage et le café je suis tellement impressionnée O_O WAW Bravo c’est radical mais c’est un choix qui a du sens et j’aimerais bien pouvoir m’approcher de ça. Petit à petit surement…

    J'aime

Répondre à Les tribulation d'une maman à la campagne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :