Ce Que J’Ai Appris En Devenant Maman

Aujourd’hui je te retrouve pour un article léger et drôle (interdiction de me contredire).

Qu’est ce qu’une MAMAN ?

Cet être essentiel à la survie de l’humanité est un détecteur de mensonges surpuissant, une excellente négociatrice, un distributeur de câlins disponible h24, parfaitement multitâche et multitaché et capable de maîtriser l’espace temps pour créer des journées de 29 heures.

La scène touchante d’une maman croc et de son petit.

Une maman a cette capacité de s’émerveiller devant des gribouillis, de faire face aux caprices les plus stridents sans renier sa descendance, accomplit à elle seule le travail d’une vingtaine de personnes et grossit pendant 9 mois jusqu’à évoluer en baleine tout en clamant que c’est merveilleux.

Une maman c’est aussi cet être qui fait des listes de liste et qui trouve cela normal, qui tente tant bien que mal à faire face à une réalité qui la dépasse, qui hurle pour un jouet qui traine mais qui console après un cauchemar à 3 heures du matin et qui est comme un navigateur internet avec 27 fenêtres d’ouvertes simultanément dont 4 qui ont buggés.

Être maman c’est être dresseuse de fauves, magicienne, héroïne, déesse, agent de stars et sainte tous les jours de notre vie sans un seul jour de congé et sans rémunération autre que quelques bisous poisseux.

En devenant maman j’ai du accepter que la moitié de mes possessions soit cassées, déchirées, salies ou cachées dieu sait où. À même pas deux ans la descendance a déjà vidé DEUX FOIS les batteries de la voiture, a cassé une tablette (celle de mamie), a tellement bavé sur mon appareil photo que l’écran ne fonctionne plus, a rongé deux câbles de tablettes, a gribouillé sur tous les meubles du bureau avec un marqueur, a caché deux des trois clés du buffet de la cuisine et le fin du fin a écrasé de la banane sur le mur qui en s’oxydant est devenue une grosse tâche marron.

Quand l’émerveillement des débuts fait place à la fatigue.

En devenant maman j’ai compris qu’une maison bien rangée est un concept surestimé. Nous sommes fiers de préserver l’écosystème de la vaisselle sale dans l’évier où vraisemblablement les microbes en sont déjà à l’invention de la roue. L’immense bazar dans lequel nous vivons oblige la descendance à slalomer entre les vêtements sales (qu’elle s’amuse à disperser dans la chambre), les jouets (qui sont PARTOUT sauf dans le bac à jouets), les restes alimentaires (type trognon de pomme abandonné) ce qui est excellent pour développer son sens de l’équilibre ainsi que son acuité visuelle. Notre désordre est donc essentiel pour sa bonne santé (si si).

Jeune maman néophyte je croyais que pour attirer l’attention d’un enfant il suffisait de l’appeler et je braillais donc le prénom de la descendance qui semblait soudainement atteinte de surdité. Mes poules, mes moutons et mes chiennes accourraient mais la chair de ma chair me tournait le dos. Jusqu’au jour où enfin la lumière s’alluma au dernier étage. Pour qu’un enfant rapplique illico presto il existe 4 méthodes INFAILLIBLES :
1) passer un coup de fil
2) s’assoir confortablement
3) allumer sa tablette, son téléphone portable ou son ordinateur
4) aller aux toilettes

Je me suis rendue compte pendant ma grossesse que ce tatouage sur le ventre n’était finalement pas une si bonne idée. Entre les 25 kilos pris et le phénomène des vergetures éclair je me retrouve avec un amas d’encre fripé et rayé payé 400€ à la place de mon joli tatouage un peu coquin. Vas y, tu peux te moquer.

Avec la descendance j’ai pu constater que le mystère irrésolu des chaussettes qui disparaissent se remarque encore plus avec les chaussettes pour enfants. Des quinze paires de chaussette de la descendance il n’en reste plus que 6 ou 7. J’ai cherché PARTOUT : derrière les meubles, dans le filtre de la machine à laver, dans mon armoire, dans la niche des chiennes mais je n’ai rien retrouvé. Ma seule explication est qu’il existerait un monde parallèle qui s’ouvrirait aux chaussettes lorsqu’elles sont dans la machine à laver de la même façon que l’entrée de Narnia se situe dans une armoire. Nos pauvres chaussettes épuisées et qui macèrent dans le jus nauséabond de notre transpiration à longueur de journées préfèrent donc s’enfuir vers un monde plus clément.

Ceci est un phénomène paranormal du quotidien.

En devenant maman j’ai compris, au terme d’une réflexion semée de doutes, que l’eau, la terre, l’herbe, les animaux, les cailloux, les bouts de bois etc offrent une infinité de jeux et de découvertes et une richesse qu’un Tut Tut Animo n’aura jamais. La descendance possède des jouets (des livrets sonores, des gros légos, des livres, des poupées, des puzzles…) mais ces derniers ne sont pour nous qu’une complémentarité à la nature qui à elle seule offre tout ce dont un enfant a besoin pour son épanouissement (je sais je radote sur le thème de la nature).

En devenant maman j’ai compris que je ne pourrais me reposer que quand je serais morte et que plus jamais je ne pourrais faire une grasse matinée jusqu’à 11 heures comme au bon vieux temps. Aujourd’hui si je suis réveillée par une descendance qui gigote comme un cabri à 8 heures le matin je me sens presque reconnaissante d’avoir pu dormir aussi longtemps.

En devenant maman j’ai compris après m’être esquinté les yeux à lire le minuscule mode d’emploi du siège auto, après m’être cassé deux ongles à m’acharner contre les attaches Isofix et après m’être pris le bec après l’Époux en mode «pourquoi t’as acheté ce siège, il est nul » « t’avais qu’à en acheter un, ici c’est toujours moi qui fait tout » etc qu’un siège auto n’est pas fait pour être déplacé. C’est tout.

J’espère que ce billet léger t’as plu ! Qu’as tu appris en devenant maman ? Quelle serait ta définition d’une maman ? Raconte moi tout dans les commentaires !

6 commentaires sur “Ce Que J’Ai Appris En Devenant Maman

Ajouter un commentaire

  1. Quelle chance un réveil à 8h!!! Si ça m’arrive, je fais péter le champagne! (Enfin j’attendrai 9h, hein, J’suis pas dingue non plus! 😂)

    J'aime

  2. Hellô.
    Encore 1 régal de te lire, qu’est ce que j’ai ri en lisant ce billet .je me suis bien retrouvée dans l’image choisie sur le sommeil des jeunes parents (dormir vs série et le zombie).
    Je me suis découverte une grande patience (d’après mon mari) mais aussi une grande capacité (en toute contradiction) que je peux monter très vite dans les tours et que bien entendu le sommeil est le nerf de la guerre!

    J'aime

  3. Je te rejoins totalement sur le fait de vraiment lâcher prise sur le ménage. Clairement, il faut savoir choisir ses batailles. Lorsque Samuel était petit et que je voulais qu’il se réveille car on devait se rendre à X ou Y endroit, je m’allongeais et je fermais les yeux. Dès lors que je commençais à me détendre, immanquablement il se réveillais. Supplice de tantale.

    J'aime

  4. Merci pour ce billet léger et mignon qui m’a bien fait rire ! Je m’y retrouve bien dans l’ensemble et je suis heureuse de découvrir le secret de la chaussette perdue ! Cela faisait tellement longtemps que je cherchais à le découvrir !

    J'aime

Répondre à WorkingMutti Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :