L’Instinct Naturel Des Enfants

Dans mon jardin cohabite une multitude de plantes présentant tous les degrés de toxicité, des comestibles aux plus mortelles.

D5657AE2-3A6D-4A2B-A70F-C5366E4BBD77
Et oui, l’idée d’être un jour maman ne m’avait pas traversé l’esprit.

J’appréhendais le jour où la descendance ferait ses premières explorations de mes plates bandes et je me voyais déjà lui courir après et tenter de faire comprendre à ma chère petite brune que si telle plante était idéale à tripoter et à machouiller cette autre là ne l’était PAS DU TOUT. Pendant plusieurs mois, quand elle ne faisait que ramper, elle fut complètement absorbée par la terre, les flaques d’eau et les cailloux.

D6444CAA-5B6F-4000-B036-5D4785596368
La taupinière, un délice de bonheur transcendantal.

En maîtrisant le quatre pattes elle a finit par crapahuter dans mes plates bandes, slalomant joyeusement entre des plantes potentiellement dangereuses et d’autres peu ou pas toxiques : abelias, rhododendrons, hortensias, pivoines, glycines, forsythias, arums, hellébores, fuchsias, capucines, digitales, lierres…

Alors que je m’imaginais déjà faire le gendarme, prête à intervenir à la moindre main qui s’aventure sur une fleur, une baie ou une feuille, j’ai bien dû me rendre à l’évidence qu’elle n’avait strictement AUCUN intérêt envers les plantes.

45190FFB-EBFF-4A68-AC7A-A53DAC797CF1
Couleurs éclatantes, odeurs parfumées… Aucun effet.

J’ai trouvé par la suite une étude scientifique qui explique que tous les enfants éprouvent une méfiance naturelle envers les plantes (source ici) ce qui leur permet de se prémunir des risques éventuels liés à une plante toxique. C’est plutôt rassurant n’est ce pas ?

Cependant les hémérocalles se démarquaient. La descendance a d’abord entrepris d’arracher les bourgeons (le sourire aux lèvres et tant pis pour la floraison à venir) et très vite les a porté à sa bouche, les machouillant avec un plaisir évident et voulant me faire goûter. Les pétales et les bourgeons de l’hémérocalle sont comestibles, ce que j’ignorais mais ce qu’elle avait découvert seule.

FCF96896-5C58-4CC6-B27A-AC81D091F5F2
Ma fille de 15 mois a plus de connaissances en botanique que moi. J’ai honte.

Je l’avais vu mettre en bouche une feuille de lierre (toxique) et la recracher immédiatement avec une grimace de dégoût. Depuis plus aucune interaction avec le lierre qui est pourtant omniprésent dans mon jardin. J’imagine que les hémérocalles ont un bon goût naturel (elle a TOUT mangé la coquine), là où l’amertume et l’acidité nous signalent instinctivement la non comestibilité d’un aliment et nous forcent à recracher.

Par ailleurs la descendance gère elle même son exposition au soleil. Je la laisse procéder à sa guise quelque soit l’heure de la journée, la porte de la terrasse restant ouverte pour qu’elle puisse aller et venir. Dans le jardin elle peut profiter de l’ombre du sureau ou suivre les poules sous les millepertuis. Quelle satisfaction et quel soulagement que de constater qu’elle dose parfaitement son temps d’exposition ! Jamais je n’ai eu à la rapatrier de force.

F599B8C0-AD43-4E08-851E-BA51FCA1285B
Scoop de folie : un enfant ne se laisse pas frire au soleil.

Au bord de la rivière elle est un mélange parfait entre prudence et curiosité (#fiertématernelle). Elle ne s’assoit au contact de l’eau que là où le courant est le plus faible et la pente la plus douce. Elle n’est jamais rentrée dans l’eau alors qu’elle m’a pourtant observé me baigner plusieurs fois. Elle tapote l’eau, lance des cailloux, mord du bois flotté… Elle s’amuse sans avoir le besoin d’être guidée ou recadrée.

Même constat face aux animaux sauvages. Pendant plusieurs jours un vautour fauve est resté au sol dans notre jardin (ai je besoin de préciser que j’habite au fin fond de la campagne ?). J’avais peur que la descendance veuille s’approcher de ce qui semblait être de loin une poule XXL et je voyais déjà le coup de bec arriver. Pourtant après une longue phase d’observation à distance elle cessa complètement de lui accorder de l’intérêt. Elle ne s’est jamais dirigée vers lui.

60F4BE63-775A-4E89-BE6B-F491E2B5212B
Je la croyais un peu fainéante mais en fait elle observe et cogite beaucoup.

Ces petites anecdotes peuvent paraître insignifiantes mais pour moi elles me confortent dans l’idée que nos enfants possèdent en eux un instinct naturel qui leur permet d’assurer leur survie tout en assouvissant la curiosité qu’ils éprouvent face au monde extérieur.

Comme le dit très bien Jean Leadloff dans le Concept Du Continuum (et oui, encore ce livre !) : « Un bébé n’a aucune tendance suicidaire, mais possède en revanche toute une série de mécanismes de survie. Comme tous les jeunes animaux, il possède un véritable talent d’autoprotection et un sens réaliste de ses capacités ».

« Si sa mère lui donne à penser que c’est elle qui doit assurer sa sécurité, il coopérera et lui laissera s’en charger. S’il est constamment surveillé et forcé à suivre la direction décidée par sa mère ou arrêté et brisé ainsi dans ses élans et sa motivation, le bébé apprend très vite à ne plus être responsable de lui-même puisque sa mère lui montre qu’elle ne l’en croit pas capable. »

BD92EACD-1C1D-4F5A-85DA-26A877DED8AB
Le bébé serait-il ignorant et dénué de bon sens ? Certainement pas.

De nos jours les parents se doivent d’assurer la protection intégrale de leurs enfants, partout, tout le temps, nuit et jour : « Ne le quitte jamais des yeux ! », « Un accident est si vite arrivé ! », « Attention c’est dangereux !! ». L’enfant est présenté comme frôlant une mort accidentelle chaque jour de sa vie.

Tant d’articles de blog alarmistes vont dans ce sens et rappellent aux parents la lourde responsabilité qui leur incombe face aux innombrables dangers de la vie sur terre ! Méfaits du soleil, plantes toxiques au jardin, méfiance envers ses animaux domestiques, attention la tique rôde en forêt, risques de noyade, dangers des champignons…

8A30669D-69E4-45BC-8CF2-D9718CCDE6E6
Conseil : restez dans votre béton et arrêtez de semer la peur. Merci.

Et si nous faisions tout simplement confiance à nos enfants ? Et si nous arrêtions de vouloir tout anticiper et tout contrôler ?

—-

Comment se comporte ton enfant face à la nature ? Kamikaze ou naturellement prudent ? Raconte moi tout dans les commentaires !

23 commentaires sur “L’Instinct Naturel Des Enfants

Ajouter un commentaire

  1. Dans le jardin, mon Doudou a découvert l’herbe, la terre, les cailloux et que c’est pas top dans la bouche! Il a même tenté de le faire avec une limace!!!! J’ai failli pas le voir le petit malin!!!
    Après il a eu sa période « dexter » avec tous les insectes qui passaient près de ses petites mains!
    Maintenant, il adore participer au jardinage, à l’observation des insectes (plus de torture!), jouer dehors!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      Parfois je crois qu’il vaut mieux détourner le regard que de voir ce que nos enfants mettent dans leur bouche. Même en gardant un oeil sur eux ils sont plus rapides que l’éclair pour faire une bêtise 😉.
      Hier en désherbant j’ai soulevé des pierres d’ornement et dessous il y avait une belle fourmilière. La descendance s’est allongée à plat ventre juste à côté pour observer, complètement immobile 😍. Vu son intérêt je l’ai laissé faire, sinon j’aurais eu droit aux rugissements !! C’était des fourmis rouges 🙈 mais visiblement elles étaient bien trop occupées à sauver leurs oeufs.

      Aimé par 1 personne

  2. Merci pour cet article! C’est tout à fait juste… Sans cesse on alarme les parents sur TOUS les dangers! Résultat d s courses : parents complètement flippés!
    Nous vivons à la campagne et nos enfants découvrent or eux même la nature, les insectes, la vie… C’est émouvant et beau à regarder!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      L’être humain perd le contact avec la nature et cela m’attriste 😔. Un enfant se sent tellement mieux à l’extérieur qu’à l’intérieur mais les parents communiquent invonlontairement beaucoup de peur et les enfants finissent logiquement par avoir peur eux même 😔
      La descendance est en plein mimétisme en ce moment et elle désherbe avec moi 😍. Elle s’applique et selon la mauvaise herbe (elle choisit les plus petites) elle arrive même à arracher les racines 😍. Avec son petit air concentré 😍. Par contre à l’intérieur elle ne fait ni le ménage ni la cuisine la coquine 😛 !!

      Aimé par 1 personne

      1. Ha ha!! Fripouille à la naissance de sœur (papa Fripouille était absent pour son travail) a fait ses premiers nuggets de poulet maison! 👌🏻 il fait aussi les vitres… Enfin presque!! 😂
        Étant donné qu’ils nous imitent beaucoup autant leur montrer l’exemple

        Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir par ici,
    Bon alors moi je crois bien que je fais partie des mamans hyper relax dans mon chez moi, je laisse ma fille gambader et découvrir le monde à son rythme (tout en la surveillant à distance ou en l’aidant quand elle me fait signe de l’aider). Par contre… à l’extérieur de la maison… hum hum… Quand je dis à l’extérieur je parle de la rue et du vraie dehors, là je suis vraiment aux aguets, une folle dingue on peut dire, oui oui. Je l’assume, comme tout les enfants elle veux courir et lâcher la main, ce qui est normal mais à cet âge et en ville (voitures, fous et compagnie…), je t’assure que c’est flippant. Donc je ne la quitte pas d’un oeil c’est clair !
    Article très intéressant. Je n’ai pas été confronté au problème de plantes toxique que je ne saurais même pas reconnaitre d’ailleurs… Mais je pense que si l’environnement est celui de la maison que ce soit jardin ou intérieur, alors une surveillance de principe suffit sans en faire trop. C’est à l’enfant de faire ses expériences aussi (type monter et descendre 10 fois du canapé à la suite… mon coeur bondissait au début puis je l’ai regardé faire et elle y parvenait très bien).
    Au plaisir de te relire 😉
    EM.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire EM 🤗 !
      Oui je te comprends pour le stress en ville, ce n’est pas l’environnement idéal pour que l’instinct/le bon sens d’un enfant s’exprime et le danger est bien plus présent (et surtout plus soudain) qu’à la maison. Ta petite marche depuis plusieurs mois, elle doit donc galopé là où la mienne titube et trébuche 😉.
      Le fait de connaitre les plantes toxiques de son jardin a un côté anxiogène donc c’est aussi bien que tu ne t’en préoccupes pas, j’aurais préféré de pas savoir à quel point nous sommes cernés par le danger 🙈. Ceci dit je continue à lui faire confiance, c’est plus agréable pour tout le monde que de vivre dans la paranoïa 🙂.

      Aimé par 1 personne

  4. ton article est très intéressant. J’avoue, je suis plutôt stressée de nature par rapport aux intoxications, laurier-rose et compagnie (il parait que 3 feuilles de laurier-rose tuent un cheval !) et je ne sais pas si je parviendrais à faire preuve d’autant de décontraction que toi. Mais tu as raison, il doit subsister des mécanismes ataviques de survie !
    Dis-donc, c’est into the wild chez toi ! quel rêve !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      Oui nous habitons en pleine nature, le voisin le plus proche est à 2 kilomètres 😉.
      Vis à vis des plantes toxiques (ou en général la façon dont nous allions nous occuper de la descendance) nous avons décidé de lui faire confiance et de laisser nos peurs de côté (sauf la piscine et la route là pour l’instant c’est interdiction formelle). Parfois elle va explorer l’atelier de bricolage du papa qui regorge d’outils. Parfois elle va dans le poulailler, une fois je l’ai retrouvé dans un pondoir 😛. En tout cas elle nous prouve chaque jour qu’elle sait allier prudence et aventure 😍.

      Aimé par 1 personne

  5. WAH ! Un SUPER article ! Je te rejoins tellement ! Il faut faire confiance aux enfants ! Ils ont un instinct comme tu le dis si bien. Mais malheureusement, ce n’est pas évident de faire entendre ce message. Et par tes observations et les expérimentations que tu laisses faire à ta fille, tu montres bien que cela est véridique ! Merci à toi pour cet article engagé !!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton soutien, tu es super 😘 !
      Mon mari pense que le plus gros obstacle à l’épanouissement d’un enfant c’est sa propre mère qui bien souvent pense prévenir des dangers et établir un cadre/des règles mais qui par la même occasion brise la spontanéité de l’enfant et lui transmet ses propres peurs.
      Après je peux comprendre que pour certains nous soyons trop permissifs, chacun son point de vue sur la parentalité 😉.

      J'aime

  6. Mais comment avais-je pu passer à côté de cet article ?! J’adore et j’adhère ! Tout pareil à la maison, bon je n’ai certainement pas le même jardin que toi mais il découvre tout en étant prudent, cela dit il en va de même avec la motricité. Maintenant c’est aux parents de réapprendre à faire confiance à leurs rejetons !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci tu es adorable 😘 !!
      L’autre jour nous recevions des amis d’amis avec leur fils de 4 ans. Nous sommes allés au bord de la rivière car j’imaginais que c’était le lieux le plus agréable pour tout le monde. La maman a refusé de lâcher la main de son fils qui gémissait d’envie face à l’eau en lui répétant non stop « non c’est dangereux, tu peux te noyer » alors que post-été la rivière ressemble plus à un gros ruisseau. J’étais choquée 😳 ! Le pauvre petit n’a même pas pu toucher ni l’eau, ni le sable, ni rien du tout en fait. Du coup on est remonté et on est resté à l’intérieur par une belle journée d’été 😧.
      Je concois que tout le monde ne partage pas ma vision de la parentalité mais réprimer continuellement son enfant et l’empêcher de vivre son enfance pleinement cela me dérange 😤 !!

      J'aime

  7. Wow, mais quel article ! Je le trouve super intéressant et dans l’ensemble je suis d’accord. Après, je n’habite pas du tout en pleine campagne, je n’ai pas de maison donc c’est vrai qu’une fois dehors, je fais quand même gaffe.
    Sinon, j’ai laissé ma fille très tôt être assise sur le canapé et elle a su rapidement évaluer la hauteur. Même sur un tabouret haha alors que tout le monde disait « oh mon Dieu t’es sûre qu’elle va pas tomber ?? »

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire Sarah 🤗 !
      L’important c’est de garder un oeil discret, non intrusif, sur son enfant chez soi. En ville bien entendu les dangers sont bien plus présents et il faut plus être dans le contrôle, ce qui est désagréable aussi bien pour l’enfant que pour le parent.
      Tous les enfants sont différents donc ce qui marche pour l’un n’ira peut être pas à un autre 😉.

      J'aime

  8. C’est exactement ça ! On a l’impression que bébé va exploser si on le laisse hors de notre vue pendant 10 secondes. Mais c’est souvent car on le met dans des situations « pas naturelles » genre sur une chaise haute. Un enfant n’a pas été programmé dans l’évolution pour cette situation.

    J’ai été surprise de savoir pousser instinctivement lors de mes accouchement (même si ça n’a servi à rien car césarienne). Ca ne me surprends pas qu’il puisse en être de même pour les enfants.

    Après tout, ils sont les descendants des humains qui sont le mieux adaptés à la vie sur terre

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      Le monde moderne (électricité, voiture, vie en ville…) est tellement récent et nouveau pour l’être humain ! Du coup je suis plus inquiète pour ma fille à l’intérieur qu’à l’extérieur même si les enfants s’adaptent très vite à leur environnement.

      J'aime

  9. J’ai une confiance complètement exacerbée pour les capacités naturelles des enfants et ne stress absolument pas pour ce genre de chose.
    Et pourtant, je vais être moins catégorique que d’ordinaire **tout arrive finalement ;)**…
    Cet été, Nous avons failli en perdre un dans la piscine. Ça n’arrive pas qu’à qu’aux autres en fait. J’ai cru mourir au même moment. Il n’y a rien eu : aucun bruit, aucun cri… Ma fille est simplement passé au bon moment, 50 cm à côté de moi, pour voir son frère dans l’eau… Comme quoi, la vie ne teint à pas grand chose.
    Cette étape ne change en rien mon point de vue, je garde pleinement confiance en eux. Je ne suis pas stresser plus que ça, même lorsqu’il y avait encore la piscine. Mais voilà… l’événement est quand même bien présent dans ma tête et dans celle de Papa…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      J’imagine le terrible stress que vous avez vécu 😧, heureusement tout s’est bien terminé. Je comprends tout à fait le danger d’une piscine (et c’est bien de le rappeler) où du rebord on passe directement à deux mètres de profondeur avec les marches pour sortir 10 ou 20 mètres plus loin 😧.
      La piscine et la route, ce sont les deux seules interdictions en vigueur ici car comme tu le dis il suffit de quelques secondes d’inattention… Autant je lui fais confiance au bord de la rivière autant je ne suis pas tranquille face à la piscine. L’un est naturel, connu depuis des millénaires, l’autre est artificiel, créé par l’homme. Voilà toute la différence…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :