Ce Qui M’Agace Quand On Parle D’Allaitement

En préambule de cet article je vais poser le décor : j’allaite toujours ma descendance de 15 mois et je me qualifie de pro-allaitement. Cela ne signifie pourtant pas que je suis une harpie qui milite les nénés à l’air ou une maman qui projette d’allaiter sa descendance jusqu’à ses 18 ans.

958EF3DA-B8C6-48D0-ACA1-B2427860F488
Chérie, une tétée de réconfort après tes épreuves du bac ?

Aujourd’hui j’ai envie de rectifier certaines inexactitudes souvent reprises quand l’allaitement est évoqué car j’en ai marre de l’a peu près et du monde des bisounours.

1/ Interprétation à rebrousse poil des faits sur le lait maternel
En tant que mammifères le rôle premier de nos seins est de nourrir nos enfants et l’allaitement est la norme physiologique pour notre espèce.

ECD09260-60E3-47BD-A8BB-30CAE3A809AC
Le corps de la femme, éternel outil marketing.

Les vertues du lait maternel sont systématiquement présentées comme une valeur ajoutée, un plus, un bonus, un bénéfice alors que si l’allaitement était normalisé, c’est à dire reconnu comme l’alimentation du bébé PAR DÉFAUT, nous parlerions plutôt des risques et des inconvénients du non allaitement. Grande nuance.

Par exemple au lieu de dire que l’allaitement réduit de 30% le risque d’obésité il serait plus juste de dire que le lait artificiel augmente de 30% le risque d’obésité.

Cette formulation n’a rien à voir avec une quelconque envie de ma part de culpabiliser les mamans étant donné qu’il ne s’agit que de la vérité, de faits scientifiquement prouvés, dénués de tout jugement.

2/ Le lait maternel est pollué
De fréquents articles font état de présence de polluants dans le lait maternel. Nous vivons dans un monde pollué. Les aliments que nous mangeons, l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons, tous sont à des degrés divers contaminés par divers polluants (insecticides, pesticides, nitrates, métaux lourds…). Le lait maternel faisant partie de la chaîne alimentaire, il est inévitable que certains de ces polluants s’y retrouvent à un degré ou à un autre.

En revanche les études qui prouvent que le lait maternel est pollué donnent l’illusion grotesque que tout sur terre serait pollué, jusqu’aux confins de l’antarctique, tout absolument tout, mais pas le lait artificiel ?!

DBC586A4-1E50-45A4-B2DB-E4A7FF90FDF8
Honnêtement je ne sais pas si j’ai envie de rire ou de pleurer.

Un écrivain exotique auteur du best seller « Bible » dont tu as peut être entendu parlé a d’ailleurs très justement dit : « Avant de regarder la paille dans l’oeil de ton voisin, regarde la poutre qui est dans le tien ». Arrêtons donc un peu l’hypocrisie.

De plus sous prétexte que le lait maternel est effectivement pollué faudrait il donc donner du lait artificiel car il est le seul à être réglementé (n’est ce pas Lactalis) ? Faudrait il faire grandir les foetus dans des ventres artificiels pour contrôler le passage transplacentaire des polluants ?

AA78B35B-5F82-40F8-92D5-8CC295DEAC01
Comment ça, tu portes encore dans ton ventre ?! C’est trop risqué voyons !

3/ Le lait maternel est gratuit
Voilà un non sens bien enraciné dans les esprits : sous prétexte que nous fabriquons nous même le lait l’allaitement serait gratuit. A qui dois je donc envoyer la facture ?

L’allaitement coûte tout d’abord énormément de temps à la mère : un nouveau né passant par exemple plusieurs heures à téter PAR JOUR. L’allaitement, et plus largement le maternage proximal, peuvent induire un manque à gagner en profession libérale ou des revenus mensuels réduits (congé parental inférieur au salaire).

Puis vient le coût de la production énergétique du lait maternel et des 500 calories supplémentaires nécessaires par jour. L’allaitement exclusif donne faim, TRÈS faim, et ces fringales donnent souvent lieu à des repas pantagruéliques.

3013A2B8-A2F4-4527-8F2C-73E22D92AF19
Je pense savoir pourquoi l’allaitement ne m’a pas fait perdre un gramme.

Enfin il y a le coût de l’équipement dédié à faciliter l’allaitement : tire-lait, vêtements, boissons galactogènes, crèmes, homéopathie… Difficile d’y échapper même si la dépense peut être limitée au strict minimum.

4/ Allaiter est un acte simple comme bonjour
Souvent la recette pour un allaitement réussi est présenté avec la formule « allaiter = bébé + seins ». Cela DEVRAIT être le cas (et j’aimerais vraiment que ce le soit) mais de toute évidence cela ne n’est pas vrai dans notre société telle qu’elle est. Il suffit d’écouter les nombreux témoignages de mamans n’ayant pas réussi à allaiter aussi longtemps qu’elles le souhaitaient pour s’en rendre compte.

Pour que « allaiter = bébé + seins » devienne réalité il faudrait que le personnel médical soit formé aux spécificités de l’allaitement, que notre entourage nous offre soutien et encouragement, que notre travail nous offre un congé maternité beaucoup plus long… Notre société qui autrefois ne connaissait que l’allaitement a désormais perdu tout ses repères et les conseils donnés aux jeunes mamans sont trop souvent calqués sur les besoins des bébés au lait artificiel.

4103A34D-B6C1-44AA-96D6-764F6136CDB7
D’ailleurs ce serait comme dire « faire l’amour = orgasme ».

5/ Allaiter c’est que du bonheur

Trop souvent l’allaitement est véhiculé comme un moment de transcendance béni des dieux où un petit chérubin se délecte de l’or blanc qui jaillit de la poitrine gorgée de lait de sa mère. Ce moment intime qu’est la tétée est bien sûr bien plus qu’un simple repas, c’est un lien indéfectible qui entre une mère nourricière et son enfant, un moment unique de complicité et de tendresse.

823613B8-1A3B-4DDF-B0A9-1F1D00D0EEE9
La douceur du soleil, les fleurs et les oiseaux qui gazouillent…
B4C72037-7A3E-4B74-9945-A9F896588FF7
Une parenthèse sacrée qui me transporte dans un monde parallèle…
39863764-2C0E-436F-8F43-85BE93D0C636
Une harmonie divine avec la nature…

Pourtant c’est aussi parfois du stress, de la douleur, de l’ennui, de la résignation, surtout quand l’allaitement se compte en années et traverse forcément des hauts et des bas. Qui n’a pas pianoté sur sa tablette pendant une tétée ? Qui ne s’est pas fait mordre ou mordiller par un bébé en pleine poussée dentaire ? Qui ne s’est pas inquiété de la prise de poids de son enfant dont nous portons seules l’énorme responsabilité ? Qui n’en a pas eu marre d’être bloquée avec bébé collé au sein ?

DF824072-4C99-43AB-B9BD-7AA457C835ED
L’allaitement pendant une poussée dentaire.

Le discours enjolivant délivré aux futures mères n’engendre au final que confusion. J’aurais préféré mille fois un message plus cru mais plus honnête pour ne pas me sentir aussi démunie (récit de mes débuts d’allaitement par ici).

Il en va de même pour l’accouchement et la douleur d’outre tombe des contractions dissimulée par un élégant « on oublie vite », un « c’est le mal joli » ou par un « tu verras, la douleur varie d’une femme à l’autre ». Même constat pour la parentalité où les « tu verras, c’est que du bonheur » sont de rigueur. Vraiment ? Pourquoi avons nous autant peur de la vérité ?

—-

Comment perçois tu l’allaitement ? Es tu d’accord avec les points que j’ai évoqué dans l’article ? Raconte moi tout dans les commentaires !

 

39 commentaires sur “Ce Qui M’Agace Quand On Parle D’Allaitement

Ajouter un commentaire

  1. j’adore ton article… ça se voit que tu as une vraie expérience (et pas du genre 3 semaines et on écrit un avis sur l’allaitement) j’allaite depuis presque 7 ans (sans interruption) et j’apprends tous les jours encore et je peux te dire que les gens sont si mal informés, hier encore à l’hôpital, j’ai perdu une heure au moins à cause d’une infirmière pas formée qui panique dès que je lui dis que j’allaite toujours (elle a appelé le médecin pour demander son avis, contre indication ou pas avec l’allaitement)… moi je connais déjà la réponse mais bon pour être polie (ça m’apprendra à être polie avec des gens incompétents). J’adore le discours du genre c’est le choix de la femme mais en réalité… combien de femmes ont vraiment fait le choix (vu que 90% sont mal informées…, le choix par dépit est-il un choix ?), elles sont si mal entourées, pas de chance, pas de volonté, la société est mal foutue… donc j’estime (et je suis optimiste là) qu’il doit avoir 5-10 % des femmes qui font les choix en toute connaissance de cause

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Allaiter depuis 7 ans, je ne peux que te féliciter 💪, bravo !! Avec notre société telle qu’elle est c’est une vraie prouesse 👍. Je n’imagine que trop bien les difficultés que tu dois rencontrer au quotidien, notamment face au corps médical qui souvent prétend tout savoir 😔. Je me suis fait opérer des dents de sagesse en ambulatoire quand ma fille avait 9 mois et j’ai vraiment entendu de sacré bétises !! Personne ne connaissait le CRAT 😳 d’ailleurs… Le service ambulatoire ne devait pas voir de femmes allaitantes très souvent visiblement 😔.
      Je suis d’accord avec toi sur l’impossibilité de faire un choix véritablement éclairé, il y a tant à changer…

      J'aime

  2. Alors ici aussi c’est le lait maternelle qui prime, même si il y a eu un peu de lait artificiel au tout début en parallèle pour faire plaisir au mede… heuuu pour combler mon manque de lait au début apparement…
    Je partage ta vision des choses sur tout les points.
    EM.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Pareil que toi, un tout petit peu de lait artificiel, heureusement vite mis de côté et depuis des milliers de tétées 🤗. Pouvoir quantifier une prise alimentaire, voilà bien une obsession du corps médical.
      Bonne journée !

      Aimé par 1 personne

  3. Comme toujours j’adore ton article ! Je suis tout à fait d’accord ! L’idée de formuler à l’envers ne m’étais pas venu mais la prochaine fois qu’on compare lait en poudre / allaitement je le ferai, la tête de mes interlocuteurs va bien me faire rire !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Tu veux dire ma formulation à l’endroit car c’est ce qu’on entend habituellement qui est à l’envers 😉. Par contre c’est une formulation plus rentre dedans qui peut irriter…

      J'aime

  4. Je n’ai allaité aucun de mes enfants, ne suis ni pro ni contre allaitement mais te rejoins sur l’ensemble de tes arguments, et je dois bien l’avouer, surtout sur le dernier! Merci pour cette tranche de vérité!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Tu adoptes une position très diplomatique 👍. Les histoires d’allaitement / de lait artificiel doivent te sembler bien lointaines avec ta brochette de grands enfants 😉.

      Aimé par 1 personne

  5. Ouf, rien qu’en voyant ton illustration je me dis que je suis finalement contente d’avoir arrêté l’allaitement avant les poussées dentaires! Je suis d’accord avec tout ce que tu dis, l’allaitement mériterait de retrouver la place qu’il avait dans le passé: c’est à dire un fait naturel et inné. Et en cas de difficultés, liées à des soucis de santé de la mère ou de l’enfant, le lait artificiel sauverait cependant des vies.
    Par contre je ne comprendrais toujours pas l’argument « je ne veux pas abîmer mes seins » pour justifier un refus d’allaiter. Mais je conçois que chacune est libre de ses choix!
    Pour ma part l’arrêt s’est fait naturellement, et petit à petit, parce que je n’avais que très peu de lait sur la fin. Je suis son consciente que je ne mangeais pas assez, et comme je le regrette! Mais j’ai tout de même allaité 7 mois et j’en suis fière. Je n’aurais de toutes façons pas voulu continuer au delà de la première année…
    Et tout cas profites à fond de tes doux moments « laitiers » avec ta puce, car après tout c’est vrai, elle passera trop vite son bac et ce temps là sera révolu…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Avoir allaité 7 mois c’est SUPER surtout en sachant que la moyenne en France n’est que de 10 semaines ! Tu peux vraiment être fière de toi 💪 !
      C’est vrai que les poussées dentaires c’est déjà délicat à la base, avec l’allaitement cela rajoute du suspense 😉. Pour moi c’est la toute première poussée la plus compliquée car il faut apprendre à son enfant à ne pas mordre/mordiller ; quand elle tétait j’avais l’impression d’être dans la gueule du loup 😂 !

      Aimé par 1 personne

  6. J’adore ton article! J’allaite toujours ma fille de 10 mois et je retrouve beaucoup de vérités dans ton article! Le non accompagnement est flagrant et la gratuité du lait maternel sans prendre en compte la mère, tellement vrai! Je trouve qu’a l’heure actuelle il est difficile d’allaiter car on est de suite perçues comme des extra terrestres.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Non seulement les mamans qui allaitent ne sont pas accompagnées mais en plus tout est fait pour que la mère lâche l’affaire le plus rapidement possible, parfois de façon assez sournoise… Le yaourt au lait de vache semble être un incontournable dès 6 mois 🤔 alors qu’une tétée est un laitage (le scoop 😂) ET le plus adapté au bébé humain. Espèrons que la société change…

      Aimé par 1 personne

      1. Totalement d’accord.. Nous c’est simple elle refuse du coup le lait de vache! Au moins c’est sur elle préfère le lait de maman! Malheureusement allaiter son enfant est vue par certains comme de l’exhibition et on entend tellement que ça épuise (oui ça fatigue mais c’est surmontable) que cela décourage beaucoup de future mère…

        J'aime

  7. Je n’ai allaité aucun de mes enfants et j’ai été pas mal culpabilisée par le corps médical (avant de savoir que je ne pouvais pas à cause de mon traitement). Honnêtement je préfère qu’on laisse le choix aux femmes qui n’aiment pas vraiment être dans la fusion et/ou qui veulent pouvoir passer le relai à leur conjoint. Le maternage proximal n’est pas forcément pour tout le monde (moi la première).

    Par contre je te rejoins totalement sur la qualité indéniable du lait maternel et ses bienfaits. Je pense d’ailleurs qu’on gagnerait à différencier un peu nourrir son bébé au lait maternel et allaiter au sein. Pas mal de mamans pourraient être tentées par un tire allaitement (moi la première !).

    Lors de la naissance de Samuel, j’avais demandé à ma SF si l’allaitement pouvait aider à diminuer le RGO. Elle ‘ma répondu qu’il fallait dans ce cas arrêter l’allaitement sinon on gavait bébé de médicaments à haute dose. Je ne suis pas conseillère en lactation, mais je pense qu’il y’a un GROS manque d’information et plus largement d’accompagnement des mères au retour à la maison.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Il y a les mamans qui donnent le biberon et qui sont culpabilisées par le corps médical et les mamans qui allaitent mais qui sont poussées directement ou indirectement à sevrer 🤔 ; nous voilà dans une société discordante à souhait !
      Oui tu as raison, certains conseils n’en sont pas vraiment et font échoués beaucoup trop d’allaitements 😔. Il est possible de tire allaiter pendant des mois tout en ayant une lactation au top tout comme il est possible d’allaiter avec un seul sein (par choix ou par nécessité) ! Mais ça personne ne le dit…

      J'aime

  8. Je ne supporte pas cette phrase « c’est que du bonheur », tellement tarte ! Tu n’as jamais entendu parler de « la brigade des nurses » de Florence Foresti ? Un sketch mythique. Pour ma part, je n’ai pas du tout allaité et c’était un choix informé que je ne regrette pas. Est-ce que j’ai vraiment augmenté les chances d’obésité de ma fille de 30% ? J’en doute. L’obésité est à mon sens un facteur génétique, social et psychologique dans lequel l’allaitement n’a pas grand chose à voir. En tout cas j’aurais aimé que le corps médical respecte un minimum mon choix au lieu de me considérer comme une pauvre fille qui ne comprend pas ce qu’on lui dit ou comme une femme égoïste qui n’en a rien à faire de son bébé.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Oui je connais le sketch, j’adore la vision qu’à Florence Floresti sur la maternité, c’est drôle et tellement vrai 😂 !
      Ma fille aura peut être des problèmes de poids et la tienne non, c’est tout à fait possible, comme tu dis il n’y a pas que l’alimentation infantile qui rentre en compte dans l’obésité.
      Si tu as été heureuse de donner le biberon c’est le principal 😉 !

      Aimé par 1 personne

  9. Comme toujours, ton article me parle. J’aime beaucoup la manière dont tu as de présenter les choses, telles qu’elles sont, sans édulcorer. Ici, tu parles de vérités qu’on dissimule souvent. Le premier point est celui qui a fait le plus écho en moi car ta manière de le présenter aux autres est originale et logique en même temps ! Je vais faire de même à l’avenir !
    A bientôt,
    Charlotte.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire Charlotte 🤗 !
      Contente de t’avoir inspirée ! L’alimentation infantile est un sujet qui reste sensible et j’ai longuement hésité à inclure le premier point par peur de réactions négatives, ayant vu de véritables disputes sanguinaires dans les commentaires d’autres blogs 😔.

      J'aime

  10. j’ai la chance de n’avoir jamais eu de remarque de ma belle mère (ma mère étant trop loin pour vraiment avoir suivi l’affaire), elle m’y a encouragé et n’a jamais rien dit quand j’ai voulu réduire ou stopper. et pas de médecin lourd a ce sujet (quoi que quand j’ai commencé a parlé RGO au 1er pédiatre, il m’a prescrit un épaississant (lactalis en + merci bien) pour lait artificiel alors que je ne lui donnait pas encore !)

    pas mal la reformulation des choses concernant l’allaitement et le lait artificiel !!

    et punaise, comme tu as raison de dire que si on disait que l’allaitement est  » par défaut « , ça changerait tout ! on a tellement de chose a changer encore !!

    je te tire mon chapeau pour les 15 mois ! et je sais que ça va continuer et que celles qui peuvent continuent. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. ah j’y pense, j’ai déjà eu la remarque du  » allaiter c’est cool ça va te faire maigrir  »
      je savais pas que j’en avais besoin, et encore moins quand on prend  » que  » 6kg… pour le coup ça m’aura bien fait maigrir cette histoire

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
        Perdre du poids de mon coté aurait été la bienvenue, il faut dire que j’ai pris 25 kilos pendant la grossesse 🙈 à force de manger du cassoulet dont je raffole 🙈. 6 kilos effectivement cela doit très peu se voir, en tout cas sur les photos de toi tu parait mince, zéro gras en vue !
        Le « problème » (s’il en est vraiment un) avec la reformulation en mode allaitement par défaut est que le résultat est rentre dedans et peut irriter les mamans qui donnent le biberon, en plus de froisser les intérêts des grands groupes laitiers qui préfèrent l’éclairage neutre et par défaut qui rêgne sur le lait artificiel 🤔.
        J’ai vu que pour ton allaitement tu avais des choix inhabituels (le tire allaitement et allaiter d’un seul sein 💪) qui souvent ne sont même pas proposés ou évoqués auprès des jeunes mamans et c’est bien dommage ! Je n’allaite pratiquement que du sein gauche par choix depuis plus de 6 mois et j’aurais commencé bien plus tôt si j’avais su que c’était possible.

        J'aime

        1. ahah j’ai perdu 20kg en 4 mois depuis l’accouchement, d’où le fait que je parais mince :p
          et oui des choix peu conventionnel pour mon allaitement qui en ont rassuré et sauvé plus d’une dans mon entourage, tout est possible (si on aime avoir un sein en 95C et l’autre en 85B mdrrrr)

          Aimé par 1 personne

  11. Je ne suis ni pour ni contre l’allaitement au sein, je peux comprendre les 2 points de vue. Je suis néanmoins sur 100% d’accord avec tes arguments. Effectivement on présente souvent les choses à l’envers je trouve.
    Pour ma part j’ai allaité ma fille pendant un an et je pense renouveller avec Bebinette à la fi de l’année.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      Avec l’expérience du premier enfant tu auras déjà beaucoup moins d’obstacles sur ta route pour allaiter le deuxième 😉.
      Je te souhaite une belle grossesse ☀️ !

      J'aime

  12. J’adore! Tu as une écriture qui me fait mourrir de rire, et qui résonne si bien en moi !

    Je suis d’accord avec chacun des points et l’argumentation qui suit, bien sûr 😊 Le manque de formation du personnel est navrant, mais dans notre Société où tout doit aller vite et où les bébés ne sont pas écoutés, ce n’est pas la priorité que de former les soignants à l’allaitement malheureusement!!

    Pour ma part, 13 mois d’allaitement et de maternage, de fatigue et de ras-le-bol, de remarques et de conseils foireux, de complicité et d’éclats de rire ! Et j’ai envie de poursuivre! Même si la phrase récurente « après 1 an, ça sert à rien » me gonfle, et si ça servait à rien pourquoi préconise- t-on 3 laitages par jour alors ?

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      C’est quand même fou que le lait de vache soit autant valorisé pour nos bébés parce que c’est un lait destiné au VEAU. Le lait d’humain pour bébé humain ? Bof, c’est que de l’eau 😡.
      Ici c’est à partir de 6 mois que des personnes de mon entourage pourtant éduquées m’ont affirmé que je pouvais arrêter l’allaitement, que mon « contrat » était terminé et que plus longtemps ça ne servait à rien 😳.
      Dans les recommandations de l’OMS visiblement le public n’a retenu que les 6 mois d’allaitement exclusif mais pas du tout l’allaitement jusqu’à 2 ans au moins 😔.

      J'aime

  13. Merci pour cet article ! J’adore et j’approuve totalement 😀 ! L’allaitement c’est magique, souvent. Mais peut aussi être très dur … les tétées non stop la nuit m’ont déjà fait devenir folle une fois … le manque de sommeil… le sentiment que mon corps ne m’appartenait plus vraiment…le besoin de dormir pour être en forme pour accomplir mon travail la journée (je fais une formation à la maison en m’occupant de ma fille)… parfois dur dur donc ! Mais heureusement les moments difficiles sont largement minoritaires pour moi, j’aime tellement allaiter … même si arrêter m’a déjà traversé l’esprit lors de gros moments de faiblesse, je sais que je veux au fond vraiment continuer cette aventure unique, qui passe finalement si vite …
    Et oui tellement d’accord pour le coût ! Je mange deux fois plus et j’ai réussi à quand même maigrir comme jamais … ça aussi ce n’est pas facile !
    Enfin, mon bébé de un an est énorme (13,5 kilos, 80 cm), et dur dur les remarques sur le fait que je la nourris trop.. que c’est ma faute…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      Je crois que tu mérites largement le titre de laitière de l’année 😂. Bravo pour ton investissement et pour ce merveilleux bébé que j’imagine dodu à souhait ! Je trouve ça tellement super que ta fille profite abondamment de ton lait 💪 que les remarques que tu reçois à ce sujet m’indignent. Quand est ce que notre société encouragera enfin les mamans allaitantes au lieu de les faire douter ?!

      J'aime

  14. Merci pour cet article modéré et réaliste. Oui l’allaitement est meilleur pour le bébé, mais non ce n’est pas que du bonheur, ce n’est pas facile. J’ai essayé et pour moi ca n’a malheuresement pas marché. Mais le stress me changeait en dragon. C’était la limite pour moi. Mieux vaut une mère qui biberonne et aime son enfant, qu’un dragon epuisé et méchant qui allaite!

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci Marie pour ton commentaire ☀️ !
      Je ne peux qu’approuver ton point de vue 👍. Tu as essayé et c’est super 💪, si cela ne t’as pas plus pour X ou Y raison il vaut effectivement mieux ne pas s’acharner.

      J'aime

  15. Je suis 100% d’accord avec toi et j’adore ton humour, je suis en train de rire comme une couillonne pendant que chéri et la petite font la sieste. D’ailleurs, en parlant de mon homme, à chaque fois qu’on nous dit de profiter parce-que ce sont les meilleurs moments, il se fout (poliment) de la tronche des gens en leur expliquant avec beaucoup d’humour et 3 tonnes de second degré que c’est bien mignon mais un bébé c’est pas que du bonheur malgré la face souriante de notre phacochère de poche. Pour la naissance et l’allaitement, il est aussi très bien placé pour parler des difficultés et du quotidien.

    Concernant la naissance, j’aurais voulu qu’on m’accompagne plus, qu’on m’écoute plus, avant la naissance, bien avant. C’était à moi de m’exprimer et je n’ai pas réussi. J’aurais aimé qu’on me dise « oui, c’est possible que, considérant que tu as autant d’instincts qu’un gros caillou, ça puisse poser problème ». J’ai un gros travail à faire là-dessus et je ne sais même pas par où commencer.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Autant d’instinct qu’un gros caillou, j’adore ta formulation 😂 ! Il y a l’instinct c’est sûr mais aussi l’insuffisance de la transmission d’informations de la sage femme à la future maman. Après toutes les recherches que j’ai faite après la naissance je me suis rendue compte de l’incroyable superficialité de la préparation à la naissance et de l’infantilisation de la femme enceinte face au corps médical. Bref, vaste sujet 😉. Nous serons sans doute au tacquet pour une deuxième naissance !
      J’ai pensé à toi quand j’ai écris cet article, surtout la partie « allaiter c’est simple », vu ton expérience et les difficultés que tu as traversé. En allant à l’encontre du « c’est que du bonheur » cela donne l’image d’une mère ingrate, pleurnicheuse et qui souhaite être le centre de l’attention 😳 alors que pas du tout. Mais chut il y a des choses qui ne se disent pas…

      J'aime

  16. Je lis cet article en pleine tétée…!
    Merci pour la déculpabilisation car oui souvent je regarde mon téléphone pendant une tétée et il m’arrive très fréquemment de m’ennuyer…🤦🏻‍♀️

    Aimé par 1 personne

    1. Avec un nouveau né et les tétées où c’est au moins 30 minutes par sein, les deux seins à chaque fois, j’en pouvais plus, j’en avais marre d’être clouée au lit ! Heureusement la tablette me divertissait, je regardais beaucoup de clips sur Youtube 🙈, cela faisait ni chaud ni froid à la descendance qui voulait juste qu’on la laisse gloutonner 🤣.

      Aimé par 1 personne

  17. Je n’ai allaité mon aînée que 3 semaines (et encore 1 semaine exclusif et 2 mixte) et mon fils 3 jours… à peine!
    Allaiter était un réel désir et un choix conscient, cependant, je suis tout-à-fait d’accord avec toi sur les points 4 et 5 (et sur tous les autres en fait 🙂 ) allaiter c’est archi-dur pour moi et j’ai toujours eu l’impression que mes bébés avaient des dents et qu’ils me mordaient très fort les tétons pendant les tétées.
    Je mettais beaucoup de temps à les mettre au sein, et une fois que c’était bon, qu’est-ce que j’avais mal! Quand le personnel de la mater me disait « ça fait mal pendant une minute et après ça passe » et que mon fils pouvait téter pendant 20 minutes et que ça faisait toujours aussi mal, comment te dire?
    Peut-être qu’en réalité je n’aime pas vraiment allaiter, je ne le veux pas vraiment. Je suis absolument persuadée des bienfaits que cela procure, mais, ce n’est pas pour moi (enfin pour mes enfants, surtout)!
    Un point m’a fortement posé question : le lait maternel est pollué… Je n’avais jamais entendu cela! Ça me fait penser aux idées véhiculées sur les enfants et sur les couches : ne surtout pas les retirer trop vite parce que ça peut les traumatiser… Et en attendant, on en consomme toujours plus. Quelle horreur de dire ce genre de choses!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      Je comprends très bien la douleur que tu as pu ressentir, celle physique induite par les tétées et celle psychologique de se sentir aussi frustrée et impuissante 😔. Tu as essayé et ça c’est déjà très bien 💪 !
      J’ai eu très mal aussi mais personne n’a pas pu trouver d’où venait le problème. Cela s’est estompé au fil des semaine au fur et à mesure que ma fille tétait moins souvent et plus rapidement. J’appréhende un début d’allaitement similaire si j’ai un deuxième enfant 😰.
      Le lait maternel est le reflet de l’alimentation et de l’hygiène de vie globale de la mère. Certaines toxines sont effectivement transmises à l’enfant comme par exemple celle de la pollution de l’air ou les résidus de pesticides se trouvant sur les fruits/légumes.
      Belle journée à toi ☀️

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑