L’Art De Se Compliquer La Vie À Cause D’Une Lubie Écologique – La Réalité Des Couches Lavables

Quand je lis une maman qui affirme qu’en 6 ans et 2 enfants elle a eu moins de 5 fuites effectivement ça donne envie de se lancer dans l’aventure des couches lavables MAIS ce n’est pas la réalité – du moins certainement pas la mienne !

4A662625-1CC4-40C8-AEB1-B63F1B482429
Moi c’était presque 5 fuites par jour. Presque.

Cela fait 2 mois que nous sommes passés aux couches lavables à 100% après une session d’achat frénétique et compulsive sur le Bon Coin dont je te parlais dans un article précédent. Mes colis sont bien tous arrivés et leur contenu a été soigneusement inspectés en long en large et en travers. C’était donc ça une couche lavable ! Tous les termes barbares propres au jargon des couches lavables prenaient enfin sens.

D9954DB2-581C-419D-84AC-C912F3ACF3B5
Mieux qu’un vulgaire ocarina, une couche lavable !

Il y eu de bonnes et de moins bonnes surprises, forcément. Mon lot de Pop In est arrivé encrassé jusqu’à la moëlle (merci à la maman d’avoir omis de me le signaler…) avec toutes les couches complètement imperméables. J’ai donc dû commencer l’aventure des couches lavables par l’épreuve redouté ET redoutable du décrassage. Génial.

0129154E-CD62-41FB-A4F7-E3456353AF8B
Le décrassage c’est comme l’épreuve des poteaux de Koh Lanta : c’est casse gueule.

La première couche fut mise dans un état de fébrilité digne d’un samedi soir avant une soirée étudiante et je me voyais déjà en sauveuse de la planète, sous le regard admiratif de mon entourage complétement emballé par mon initiative.

Ha ha ha. Vint donc le retour à la terre ferme.

59A219C6-BE9D-4CB3-BC89-08456FB9A338
Pourtant j’y croyais, j’avais même sortie ma cape de Super Woman.

Le problème avec les couches lavables est de vouloir que tout fonctionne TOUT DE SUITE. Je pensais qu’il suffisait de mettre une couche lavable à ma descendance pour pouvoir glisser nonchalamment dans une conversation (et avec un poil d’arrogance) : « Mouais… tu sais, moi, je suis passée aux lavables ». Non ! Sérieusement, il faut être convaincue et motivée sur la durée. Oui il y a des économies à faire et oui c’est écologique, mais cela demande de la gestion au quotidien et il faut se donner du temps pour trouver SA routine (pour la recette de ma lessive compatible avec les couches lavables c’est par ici).

De plus tout mon entourage a eu la même réaction empreinte d’intelligence : « Mais pourquoi ?!? C’est pas assez compliqué à la base un bébé ? Donc tu t’es levée un matin en te disant qu’en plus de la fatigue accumulée à allaiter toutes les nuits, en plus du bébé qui occupe chacune de tes secondes à explorer tous les recoins du dépotoir qui te sert de maison et que d’ailleurs tu devrais ranger, tu as eu envie de LAVER des couches ?!? Tu veux retourner au Moyen Âge ou quoi ?! ».

955C24A3-7FAA-45A1-9AB2-D92C83C18B65
Franchement des couches lavables, ça tourne pas rond chez toi.

J’ai aussi eu droit à des moqueries « des couches lavables ? Mais tu es une hippie en fait ! » et à des contre-arguments bidons « tu parles, c’est soit disant écolo, mais pour les laver tu utilises de l’eau, moi je n’appele pas ça de l’écologie ! ». Bref, j’ai tout entendu. Il faut dire que pour beaucoup les couches lavables sont ces antiques langes hideux retenus par une épingles à nourrice qu’il faut aller astiquer pendant des heures au lavoir. Heureusement Dieu nous a inventé une incroyable machine, j’ai nommé la machine à laver.

13462AF3-4D8C-45E0-8EAA-2D44879BFCCA
Le prochain qui me fait une remarque sur le sujet…

Le principe de base des couches lavables est de changer plus souvent qu’en jetables. Avec la pisseuse qui me sert de fille (désolée ma chérie) c’est pour nous toutes les 4 heures maximum. Quand elle ne fait que pipi je rince tout à l’eau froide et je stocke à sec dans le seau à couches. Par contre quand elle se prend pour une vache et qu’elle m’offre une bouse (appelons un chat un chat) l’opération me prend 10 minutes contre 1 minute chrono lorsque nous utilisions des couches et des lingettes jetables.

5875C24D-FD2D-42BB-AAA6-EC0F50F23219
S’il faut un schéma pour te l’expliquer c’est que c’est compliqué.

Pour pimenter encore plus ma vie de maman (parce que c’est bien connu, avec un seul enfant on se tourne les poucesnous n’utilisons plus de lingettes depuis 2 mois, ni jetables ni lavables. Je la rince tout simplement à l’eau tiède dans le lavabo. Voilà. Je ne me voyais tout simplement pas laver des lingettes pleines de… Blocage.

LA question d’importance cruciale que TOUT LE MONDE me pose est bien sûr celle liée au caca : « mais alors comment tu fais pour le caca ? Est ce que tu le TOUCHES ?!? ». Certaines mamans ont le culot d’affirmer que même en couches lavables elles ne touchent pas le caca. Jamais. Même à l’époque des jetables cela m’arrivait (très rarement on est d’accord) alors en lavables…

5B9A5B5A-75B2-404D-9801-3EE4BD547AF7
Ou alors c’est moi qui suis nulle, j’avoue que c’est possible.

C’est bien de vouloir promouvoir les couches lavables mais oui le caca tu vas PARFOIS le toucher ! Mais tu sais quoi, tu ne vas pas en mourir ! Sauf si tu es un homme bien sûr… ! Et puis c’est le caca de TON bébé, de la chair de ta chair, c’est différent non ?!

Plus concrétement le voile de protection (une merveilleuse invention tu vas voir) va recueillir la plupart des selles et tu pourras jeter le tout aux toilettes car c’est biodégradable. Certaines mamans mettent ensuite tout directement dans le seau à couches, personnellement je préfère nettoyer au savon de Marseille les éventuels petits débordements et les tâches. Cela prend plus de temps mais mes inserts restent d’un blanc impeccable.

5CD70F7F-37B6-46E5-8505-76BA27445D97
Un voile de protection sur une couche. L’urine traverse mais les selles sont retenues.

Au quotidien nous utilisons le plus souvent des TE1 à poche et à scratch. C’est le modèle le plus basique, le plus répandu, le moins cher à l’achat… et j’en suis ravie ! Pas besoin de vendre un rein pour s’équipper en couches lavables ! Il te faut bien sûr des inserts le plus absordant possible (ceux en microfibre sont parfaits) et personnellement j’en glisse 2 dans chaque couche (sinon le change c’est toutes les 2 heures, non merci !).

57B5C601-13F6-4915-85D9-6D46C364BBEF
Comment ça l’équipe d’Italie n’a pas été qualifiée ?!?

Nous continuons bien sûr notre aventure en couches lavables, merci ma persévérance et mon obstination… qui me permet bien souvent d’aller jusqu’au bout de mes idées (oui je me lance des fleurs, j’ai le droit c’est mon blog). Nous avons désormais notre routine et les problèmes de fuite sont ENFIN derrière nous.

Pour te récompenser d’avoir lu (ou plutôt parcouru en diagonale, je ne me fais guère d’illusion !) je t’offre les grandes paroles d’un sage contemporain :

« Pour être un aventurier c’est comme le lait, faut pas être demi écrémé faut être entier. »

Merci Moundir. D’ailleurs ce serait une excellente citation pour… Non je ne vais pas refaire la même blague à chaque article !

F392DA6B-8C15-4C30-960C-1E79045773A4
Entre Moundir et Francis Bacon mon coeur balance.

—-

As tu déjà envisagé de passer aux couches lavables ? Si tu utilises (ou utilisais) des couches lavables quel est (était) ton fonctionnement ? Raconte moi tout dans les commentaires !

49 commentaires sur “L’Art De Se Compliquer La Vie À Cause D’Une Lubie Écologique – La Réalité Des Couches Lavables

Ajouter un commentaire

  1. Respect éternel. Moi je suis la pollueuse de base qui sera restée sa vie de mère durant aux couches jetables. Je ne suis pas suffisamment convaincue et motivée pour me lancer, et ton article sportif me conforte dans mon idée.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      La clé des couches lavables c’est justement d’être persuadée de leur utilité (raisons variables selon les mamans, pour moi c’est le côté écologique qui prime) car sinon vu les difficultés de la transition on a vite fait d’abandonner.
      Il n’y bien sûr pas de honte à utiliser des jetables, chacun vit sa parentalité comme il le souhaite 😉 !

      Aimé par 1 personne

  2. Ha ha ha ha ha haaaaa la dinde ! Je suis morte de rire. Alors je trouve que c’est un sujet vraiment très intéressant. Honnêtement, ce que je vais dire peut être perçu comme très grave et peut-être un peu égoïste, mais je vais le dire quand même. Pour moi, la seule et unique raison qui pourrait me faire passer au lavable, c’est pour éviter à ma fille d’être en contact avec des matières pas très clean. Ca n’est pas pour une question d’écologie mondiale, non pas que je dénigre complètement cette question, pas du tout ! Mais ce n’est pas ma priorité à ce moment de ma vie pour la question des couches. Pour être honnête, on nous rabat les oreilles avec ces questions d’écologie sauf que dans l’eau que nous buvons, dans l’eau du robinet, il y a des résidus médicamenteux, des résidus de pilules contraceptives et j’en passe…. Avec tout les efforts que je pourrais faire, je serai quand même, encore et toujours, soumise à toutes ces choses que je ne maîtrise pas. Donc voilà, les résidus restent et moi personnellement, ce n’est pas au moment de ma vie où je suis la plus chargée de travail avec un bébé dont je dois m’occuper que je vais me soucier de savoir si ce que je fais est à 100% écologique. Par contre comme je le disais, c’est un choix courageux pour protéger nos enfants dès leur plus jeune âge. Merci pour tes éclaircissements.
    EM.

    Aimé par 2 personnes

    1. tout à fait ok avec toi! je suis outrée par les produits toxiques que l’on peut retrouver dans les couches de nos loulous mais alors je ne me verrais pas du tout me lancer dans une routine de lavage de couches. Ca me fait un peu peur car autant je suis organisées pour les courses, les repas et le mnage me fait moins suer depuis que l’on a plus de chien; autant je ne suis pas hyper carrée sur les lessives. Ouf on ne manque jamais de linge mais il faudrait s’astreinte à une routine et c’est certainement pas mon mari qui prendrai ça en charge; donc tant pis

      Aimé par 2 personnes

      1. Merci Maryline pour ton commentaire 🤗 !
        Ici je m’occupe à 100% de la routine couche, dont le linge. Monsieur veut bien nettoyer le derrière de sa descendance mais mettre une couche lavable il ne sait pas faire 🤔 !! Alors qu’il suffit de glisser les inserts dans la couche…
        À l’inverse toi la cuisine c’est vraiment mon talon d’Achille, à part du riz au Cookéo je ne sais rien faire 🙈. En revanche j’ai toujours aimé m’occuper du linge, en particulier repasser les draps car j’ADORE le repassage 😛.
        C’est vrai que le lavage des couches ne peut pas attendre mais le seau qui déborde et les odeurs de pipi qui s’en échappent viennent vite te rappeler à l’ordre ! On s’habitue, comme pour tout 😉 !

        Aimé par 1 personne

    2. Merci pour ton commentaire EM ☀️ !
      Il y en a bien pour qui c’est l’aspect économique le plus attirant 😉 ! Il n’y a pas de bonnes ou de moins bonnes raison pour passer aux couches lavables, c’est personnel et variable d’une maman à l’autre. En tout cas tes propos ne me choquent pas 😛.
      Et puis nous avons tous différentes priorités quand il s’agit de limiter notre impact sur l’environnement : je ramène toujours autant de plastique du supermarché alors que d’autres personnes sont déjà bien rodés avec les achats en vrac 🙈.
      C’est vrai que les couches jetables contiennent certains résidus toxiques mais impossible d’avoir une étude sérieuse sur les impacts éventuels des jetables sur les enfants ! Comme d’habitude le consommateur est pris pour un c*n.
      Petite idée 💡 : tu pourrais utiliser des jetables la nuit/à l’extérieur/aux heures de popo et utiliser des lavables les autres moments de la journée. Comme cela tu testes, voir si ça te plait et aussi si ça convient à ta princesse (c’est un environnement plus humide) ! Ici érythème direct à la transition (autant être honnête) mais c’est parti au bout de quelques jours, le temps de s’habituer j’imagine…
      Ou alors tu te lances en HNI et tu laisses ta poupette divaguer chez toi cul nu 😂 !

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis d’accord, chacune pour ses raisons, en tout cas c’est une belle demarche au final. Je découvre l’hygiène naturel infantile avec ton commentaire ! (Merci google) je suis tombée sur un site qui en parle… J’ai donc appris (si j’ai bien compris)par la même occasion que le « signe » que le bebe fait pour faire comprendre qu’il veut faire pipi ressemble fortement au signe de victoire associe à l’un de nos joueurs d’equid’ de France de foot… Triste comparaison.. j’ai beaucoup rigolé. Je préfère de beaucoup les couches lavables. C’est, il me semble, toujours moins de travail. Sinon je penses que nous poupettes commencent à grandir assez pour envisager le pot d’ici la fin de l’été… L’espoir fait vivre.

        Aimé par 1 personne

        1. Oui compliqué de passer en HNI après plus d’un an en couches 🤔… Comme toi ce n’est pas une méthode qui m’attire même si c’est le top du top niveau écologie, économie d’argent, santé. Je suis admirative des mamans qui pratiquent !

          Aimé par 1 personne

  3. Tu le sais déjà, Nous les utilisons depuis 2010 avec de grosses variations d’utilisation suivant les périodes de notre vie 😉
    Des fuites, j’en ai eu énormément pour Pilou1… le temps de comprendre le truc… et surtout que oui, toutes les 2H, il faut anticiper en particulier lorsqu’ils sont petits et encore plus lorsqu’ils sont exclusivement allaités.
    En ce moment pour Pilou4 je les utilise uniquement lorsque je ne travaille pas : Mercredi, WE et vacances !

    Chose importante : Papa refuse de les utiliser !
    Il concède de le changer uniquement si il n’a pas fait caca 😀 mais par contre il lui mettra une jetable.

    Que la Maman qui n’a jamais mis les doigts dans le caca de sa progéniture soit foudroyée là maintenant de suite !
    Les vilaines menteuses 😉
    Lavables, jetables, caleçons des plus grands, shorties de la grande… ben oui ! Multes occasions de mettre les mains dedans et parfois même sans le faire exprès.

    Aller ! Force et honneur !!!

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      Tu dois être la pro des couches lavables avec toutes ces années d’expérience ! Tu as une marque fétiche ? J’ai trouvé beaucoup d’articles de blogs sur les Hamac (mon moi cynique dirait coucou les articles sponsorisés !) mais justement trop pour que cela paraisse naturel 🤔… Tout ce passe bien avec mes couches basiques simple gousset alors cela m’interpelle. Tu utilises des couches évolutives ou en taille ?
      Ça me rassure de lire que ce n’est pas moi qui suis une quiche avec le popo. À vouloir astiquer chaque insert et la couche forcément y’a un peu contact parfois 😉.
      Je soupçonne certaines mamans très écolos (exemple sur le blog famille zéro déchet, 5 fuites en deux enfants 😱) de vouloir en convaincre le plus possible en mettant en avant la « simplicité » des couches lavables. Je doute que cela soit simple pour la majorité vu le nombre de récits de fuites et d’érythèmes trouvables sur la blogosphère 🤔…

      J'aime

  4. Comme d’habitude, j’adore ton humour! Comme EM, je suis égoïstement restée aux jetables, ayant cependant opté pour les plus exemptes de saloperies cachées à l’intérieur. J’ai à cœur l’avenir de la planète et me fustige assez souvent de l’impact qu’ont les couches de ma fille sur l’écologie actuelle. Cependant, je n’estime pas avoir assez de temps à consacrer à ces couches qui restent bien plus contraignantes que les jetables, surtout que j’ai un modèle 7-cacas-quotidiens. Cependant, le sujet m’intéresse, si un jour mes scrupules passent au-dessus de mon manque de temps!

    Aimé par 3 personnes

    1. Ne te fustige point cher Mummy, je suis sûre que tu fais déjà du mieux que tu peux 😉 ! Avec ton emploi à temps plein et en plus les copies que tu as la joie de ramener chez toi j’imagine que ton emploi du temps quotidien est bien chargé sans vouloir en rajouter 😉. On ne peux pas être sur tous les fronts en même temps !
      Ceci dit vu qu’apparement les couches lavables te trottent dans la tête tu pourrais en acheter quelques unes d’occasion pour tester (style 20/30€ max). Peut être que tu n’aimeras pas du tout ! Ou peut être seras tu conquise !
      Si tu étais plus proche de ma campagne du sud ouest je t’en prêterais bien quelques unes !
      Belle journée à toi ☀️

      J'aime

  5. Merci pour cette citation je me coucherais mois bête ce soir lol! Alors concernant les couches lavables… j’aurais aimé orner ton article d’un joli commentaire du genre « ah oui moi aussi je suis totalement séduite »… mais en fait je suis une feignasse. Prendre soin de la planète j’adorerais, mais voilà passer (encore) plus de temps dans ma petite vie à nettoyer… voilà voilà 🙂 Je ne donnerais cependant pas un avis négatif sur quelque chose que je n’ai pas essayé, surtout que l’idée me séduit bien, mais c’est juste que j’avoue que je me facilite la vie sur tout ce qui est possible ( et… les lingettes en font aussi partie aïe! ). Mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis comme on dit 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Je te comprends tout à fait à vouloir simplifier ta vie… moi qui adore les plats surgelés de Monsieur Picard 😂 ! Pas du tout zéro déchet mais bon on ne peut pas être partout à la fois n’est ce pas !
      Tu as repris le travail donc effectivement après une longue journée tu as peut être envie d’autre chose que de frotter du popo (à moins que je me trompe 😂). Ici je travaille tous les jours mais des petites journées (selon les jours) avec des horaires flexibles ce qui est plus pratique avec les couches lavables.

      Aimé par 1 personne

    1. Merci tu es adorable 😘 !
      Une héroïne sans doute pas (attention mon égo ne va plus passer par les portes !) car je suis encore une trop grande pollueuse dans d’autres domaines 🙈 !
      Belle journée à toi ☀️

      Aimé par 1 personne

  6. AHHH le super article vérité mais ouiiii !!!! Moi j’avoue ne jamais être passée aux lavables (alors que j’aurais pu récupérer celles de mon neveu) et encore culpabiliser à chaque fois que je vide ma poubelle à couches (ah oui les sacs de la poubelle a couches, ds le genre ecolo on a vu mieux aussi :/)

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu culpabilises encore un peu, pourquoi ne pas tenter quelques fois avec les couches de ton neveu ? Si tu n’aimes pas tu n’auras rien perdu et tu pourras retourner aux jetables sans regret 😉.
      Le mieux c’est d’avoir un enfant qui fait toujours popo aux mêmes heures pour utiliser une jetable à ce moment là (sauf si tu es prête à affronter la chose 😉).
      Les couches lavables c’est une habitude à prendre mais au final je suis ravie d’avoir persévéré. À toi de voir !

      J'aime

  7. Tu as le droit de te lancer des fleurs. Moi je me tate, mais les cycles de machines à laver interminable me font peur … Je me dis que j’en achèterai peut-être une ou deux pour les nuits … Désolée Moundir mais pour moi, l’aventure ne sera que nocturne lol ! Et encre c’est un peut-être …

    Aimé par 1 personne

    1. Le lavage tous les 3/4 jours c’est facilement faisable (en tout cas pour moi 😉). Tu étends le lendemain de la lessive et tu récupères au passage ce qui est sec. Tu laves tes couches/inserts avec ton propre linge (vêtements, draps…), à 40 degrés sans adoucissant ni javel. Voilà 🙂.
      À toi de voir si tu veux essayer… avec quelques couches d’occasion l’investissement est minime 😉…

      J'aime

    1. C’est fou parce que les lingettes lavables je les ai mais impossible de m’y résoudre. Je crois que j’ai ma dose 1) de popo 🙈 et 2) de lessive et d’étendage 😉.
      J’aime voir comment nous sommes toutes différentes face à l’optique du zéro déchet 😉 !
      Merci pour ton commentaire ☀️ !

      J'aime

  8. 😂😂 je crois que ça me conforte encore plus dans mon choix. Je crois que je t’avais dis justement que le nombre à prévoir me faisait peur et je me sentais pas.
    J’aurai vraiment voulu faire cette partie écolo mais trop casse tête pour moi et je crois que le chéri aurait craqué réellement.
    Maintenant que bébé est là je pense que ça aurai été mission suicide, trop en solo pour gérer ça, je suis pas toujours à jour dans le linge pour nous, et j’ai un homme qui aime bien voir le côté négatif quand ça fonctionne pas. Il aurait eu raison de ma patience.
    Par contre je le prévois pour plus tard ! L’apprentissage😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Il est essentiel d’être motivé pour se lancer dans les couches lavables sinon risque de baisser les bras dès la première difficulté… C’est un mode de fonctionnement entièrement différent qui ne nécessite pas un bac +5 c’est sûr mais du temps et des aménagements spécifiques dans sa routine 😉. Je suis d’accord avec toi, sans le soutien du papa c’est peine perdue.

      Aimé par 1 personne

    1. Est ce que tu parles de ton expérience des couches lavables sur ton blog ?? Cela m’intéresserait de savoir ce qu’il s’est passé ! 200€ c’est certes une somme mais d’après ce que j’ai lu beaucoup investissent bien plus… Au moins tu auras essayé 😉 !

      J'aime

        1. Entre deux promenades en bateau si tu as le temps 😂… Forcément le sujet me plait d’autant plus que les articles de blogs sur les couches lavables sont répétitifs, à trop souvent parler des merveilleuses couches Hamac (coucou les articles sponsorisés !).

          J'aime

  9. Ah moi je suis une fana des couches lavables ! Notre poucinette a eu ses premières couches lavables à 1 mois et demi… et ceci jusqu’à ce qu’elle soit propre, soit à 1 an et 10 mois. On a eu des fuites (le temps de maitriser le sujet), mais je n’ai jamais ressenti le poids de la gérance « machine and co » car on s’est grandement facilité la vie : pas de rinçage (sauf en cas de très gros accident cacatesque), tout en stockage à sec, lavage avec notre linge… Jamais eu aucun problème. Et bien sûr, lingettes lavables (qui servent pour le visage, les fesses, les mains… bref, pas de complexe !). Le petit frère sera là dans quelques mois, et cette fois-ci, ce sera couches lavables dès la maternité ! Nos copains vont nous prêter leurs couches spéciales nourrisson (2,5-5 kgs). Moi, ma motivation première c’était la santé de ma fille. Comme l’ont si bien dit d’autres personnes dans leurs commentaires, il est clair que les produits toxiques y en a partout : dans l’eau etc. Et je me dis justement ! Je vais pas en rajouter une couche (ah ah ah !) en mettant des couches jetables cracra (les perturbateurs endocriniens, ça fonctionne suivant le principe du « cumul »). Et puis bien sûr, le côté écolo, ça me motive aussi. Et à ceux qui me disent que « oui mais faut de l’eau pour tout laver !! » et ben justement…. il faut PLUS d’eau pour FABRIQUER une couche jetable que pour fabriquer ET laver une couche lavable. Ah !!! Donc leur argument se retourne totalement contre eux. A ceux qui sont sensibles à l’eau, passer au lavable, na 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Tiens cela me fait plaisir de te revoir par ici Fleur ☀️ ! Je me souviens très bien de ton amour pour les couches lavables 😉.
      C’est vrai que je m’embête à tout rincer méthodiquement mais mon seau à couche (un vieux seau qui trainait dans le grenier) est assez petit et souvent j’entasse sur le couvercle, au moins je n’ai aucune odeur parce que sinon ça crougnoute dans toute la pièce et ça attire les mouches 🙈.
      Maintenant j’adore baver devant certaines couches chatoyantes et originales, s’il n’y avait pas ce foutu défi Rien de Neuf la carte bleue (de l’Époux) serait en train de chauffer 😂 !!

      J'aime

      1. Ah oui, je comprends pour le rinçage ! C’est vrai qu’ici c’était seau hermétique avec un filet (comme ça hop, le filet direct dans la machine, ça nous a quand même grandement facilité les choses ce filet) avec HE d’arbre à thé au fond. Quand je rentre dans les salles de bains de copains avec bébé en couches jetables, pouah, je sens que ça refoule le chacal. Ça pue la couche chimique à plein nez ( palme d’or aux pampers qui sont les pires pour ça). Ça nous est arrivé d’utiliser des couches jetables bio (lors de période de fuites intempestives passagères et qui s’arrêtent aussi rapidement qu’elles sont arrivées, sans qu’on ait de réelles explications). Bref, pas de culpabilisation, de la souplesse, et tout va bien.

        Aimé par 1 personne

    1. Trop bête effectivement 😛 ! Je vois bien que tu es vivement tourmentée par les regrets de ne pas avoir vécu le fun ultime des couches lavables 😉.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt !

      J'aime

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ ! J’ai lu ton article et cela m’a rassurée de lire que je n’étais pas la seule à avoir galérer au début avec les lavables 😉.

      J'aime

  10. Oh lala ! J’aurai pu parler des CL dans mon article sur ma vie de hippie … si je n’avais pas honteusement abandonné 😶 ! Gérer le stock (trop peu chez moi je pense) , les décrassages (t’as raison c’est relou) et le papa qui ne veut pas y mettre du sien (il jete tout dans le seau sans séparer ni rincer …) … ça a eu raison de moi ! Allez, faut que je me remotive car en plus, je n’avais plus de fuites !

    En tout cas c’est très Très vrai ce que tu dis là !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      J’avais lu qu’il ne fallait que 24 couches lavables mais c’est de la propagande !! Même avec mes 50 couches et 100 inserts il y a des jours où je suis juste 🙈. Le temps de les laver, le temps que ça sèche… Et ici le papa ne touche pas aux couches, ce qui était convenu entre nous dès le départ. Il rince le derrière mais c’est tout 😉.
      Si tu n’avais plus de fuites c’est effectivement un peu dommage, cela veux dire que tu avais trouvé la bonne routine et les bonnes couches !!

      J'aime

  11. Super article! C’est rare de trouver un article qui n’enjolive pas l’aventure des couches lavables! (j’en avais fait un et clairement oui, je touche du caca très régulièrement). On me traite de hippie aussi depuis un bail!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 🤗 !
      C’est vrai que comme toi j’avais remarqué que les articles sur les couches lavables oubliaient systématiquement de parler des fuites, des encrassages, des inserts tâchés, des maris qui ne veulent pas toucher le caca… C’est fou 😉. Alors que c’est pourtant ça la réalité, et il vaut mieux dire la réalité plutôt que d’être responsable de la déception d’une maman…

      Aimé par 1 personne

  12. Oh oui les couches lavables, on adoooore (lol)
    Au départ j’avais une fuite à chaque change… j’ai longtemps cru que la couche était mal mise, mais non. C’était le zizi qui était mal placé haha la joie d’avoir des petits gars

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑