Mon Séjour Au Service Des Extractions Parasitaires

Après t’avoir raconté la « joie » que m’a procuré mon accouchement voici aujourd’hui la suite des festivités : mon séjour au service des extractions parasitaires (la maternité si tu n’as pas compris – HUMOUR !).

JOUR 1
La descendance installée dans son cube de plexiglas, la sage femme me pousse dans ma chaise roulante ; la péridurale fonctionne à merveille pour te priver de tes jambes mais pour les contractions par contre il y a du progrès à faire.

Une fois dans la chambre, débarrassée de tout personnel médical (légère overdose) je procède à un examen MÉ-TI-CU-LEUX du résultat de 9 mois de dur labeur. Elle est flétrie, jaunâtre, le crâne cabossé mais recouvert d’une épaisse chevelure noir jais. Hmmm… Ce n’est pas du tout le bébé que j’avais commandé (#choc).

Soudainement elle se réveille et c’est littéralement la panique à bord. Nous nous rendons compte qu’un bébé ne pleure pas, il hurle. A plein poumons. Et c’est comme ça que notre chère descendance a réveillé TOUS les autres bébés de la maternité que des parents épuisés avaient laborieusement finit par endormir (toutes nos excuses…).

Il fait plus de 40 degrés dans la chambre, je suis en nage et ces maudites fenêtres sont verrouillées, certainement pour éviter que le modèle hyper bruyant qui m’a été assigné en tant que bébé ne me pousse à me jeter dans le vide.

JOUR 2
Le père part fier comme un coq pour déclarer la naissance à la mairie. C’est bien sûr à ce moment là que la puéricultrice débarque pour nous emmener à l’épreuve du bain.

En 10 minutes elle m’explique à la vitesse d’un TGV comment laver ma progéniture. Le sujet a beau être fort intéressant c’est le vide interplanétaire dans ma tête.

374E520B-ECBD-41C7-8ABC-EF6ED250C99A
Illustration : Emma

Pire, le père me lance en rentrant « j’espère que tu as bien écouté pour que tu m’apprennes ».

Dans la même veine nous apprenons enfin comment changer une couche. Je hoche la tête, prends scrupuleusement des notes et pose des questions pertinentes débiles.

L’après midi signe le début du ballet des visites. Il faut faire la conversation, sourire sur les photos alors que j’ai l’impression d’être passée sous un rouleau compresseur. Bien sûr personne ne suspecte le matelas hygiénique entre mes jambes et ces horribles tranchées qui m’essorent les entrailles.

Ma descendance passe du mode sommeil profond au mode rugissements de faim en une demi seconde. Légère déconvenue : j’ai l’impression de me faire charcuter les tétons à chaque tétées. Merci à ma sage femme libérale de m’avoir présenté l’allaitement comme un acte simple et naturel (la préparation à l’accouchement c’est vraiment le canular du siècle) …

JOUR 3
Ma poitrine s’est transformé en béton pendant la nuit : mes seins sont lourds, chauds et douloureux. Tout le monde est ravi de ma montée de lait : les puéricultrices , bébé qui se goinfre… et le papa a le regard fixé dessus, la langue pendante (n’y penses même pas chéri).

Ledit papa ne souhaitant plus manger les plateaux repas de la cantine de l’hôpital part se chercher un repas digne de ce nom à Lidl (déjà ça commence mal). Il est revenu tout content avec une baguette et une boîte de sardines à l’huile. Si, si. Même qu’il y avait des miettes partout et que la chambre empestait le poisson après (#mégahonte).

D’ailleurs il règne dans la chambre un désordre sans nom. Le sol est jonché de vêtements (le sale mélangé au propre bien sûr), de cadeaux pour bébé (dont une peluche XXL, merci mamie)…

L’après midi nous recevons l’autorisation de sortir. C’est l’heure de l’épreuve ultime : installer la descendance dans son siège auto. Imagine toi transpirant à grosses gouttes, le mode d’emploi d’une main et le bébé en mode grenade dégoupillée de l’autre. Un souvenir impérissable.

——

Et toi comment s’est passé ton séjour à la maternité ?? Tu aurais aimé rester quelques jours de plus ou au contraire tu voulais rentrer chez toi le plus vite possible ? Raconte moi tout !

7 commentaires sur “Mon Séjour Au Service Des Extractions Parasitaires

Ajouter un commentaire

    1. Merci pour ton commentaire ☀️ !
      Quel soulagement cela a du être pour toi de rentrer à la maison !
      C’est vrai qu’en ce qui concerne le personnel il y a malheureusement de tout 😰. Je n’ai pas aimé les regards condescendants des puéricultrices face à l’allaitement au lieu de m’aider à bien positionner ma descendance. Grrr 😡.
      J’admire les femmes qui accouchent à domicile. Elles sont chez elles, bien au chaud, pas de lumière crue, de manipulations intempestives etc..

      J'aime

  1. J adore le.style mdrrrr. C’était un peu comme.ca pour moi aussi, enfin pour la première, car au 4eme, on te fait bien moins chier, faut avouer. Je ne rêvais que de rentrer chez moi perso.. comme tu dis le bal des visites c’était une corvée il faut l avouer, même pour les visiteurs, car ces petits machins ne font que pionser, et au bout de 10min, ben on s’ennuie hein 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour ☀️ !
      Effectivement quand c’est la première naissance on boit littéralement les paroles du personnel médical, on se laisse faire, on leur fait confiance… 😥
      Et oui le bébé quand il n’a que quelques jours il ne sourit pas, il ne fait pas areuh areuh… Pour certains c’est le choc 😂 ! Pire, c’est tout jaune et tout fripé 😂. Mon père ne comprenait pas les tétées si looongues selon lui 😉.
      Au 4ème on doit être une pro de l’accouchement 😎, vu tout ce qu’on apprend déjà avec un enfant !

      J'aime

  2. J’adore ton article ! Tu abordes ce séjours si intense en émotion avec une sacré dose d’humour, méga respect à toi 😀 ! Quand as-tu accouché ? Je garde un excellent souvenir de la maternité car j’ai passé des moments privilégiés avec ma fille, en tête à tête, avant de devoir la partager avec le monde. C’étaient des souvenirs vraiment précieux. Même si l’intimité n’existe quasiment pas là-bas : vive le personnel qui déboule littéralement dans la chambre à toute heure du jour et de la nuit pour X raisons.. Une fois j’avais enfin réussi à endormir ma fille, j’étais épuisée et j’arrivais à peine à m’asseoir, et là une sage-femme frappe à la porte et parle super fort ! Merci beaucoup -____- » Les seules personnes qui frappaient et étaient discrètes étaient stagiaires xD Mais heureusement, ils étaient super sympa dans l’ensemble.

    Bref, ton blog fait désormais partie de mes favoris ❤ !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :