De Femme Enceinte Épanouie A Jeune Maman Dépassée En Surpoids

La veille de ton accouchement tu te dandinais, exhibant aux passants ton ventre bien rond, fière de porter la vie.

Tu attirais tous les regards, entre tes courbes généreuses, ta chevelure de sirène et ton teint frais.

Ton miroir renvoyait l’image d’une baleine femme épanouie.

Tu mangeais comme 4 puisque de toutes façons tu avais déjà pris 25 kilos, alors un de plus ou un de moins…

Tu passais ta journée à glander, en toute impunité puisque tu ne fais que respecter les consignes de ta sage femme (par contre le fait de limiter le sucré tu l’as vite oublié…. No comment).

Tu étais le centre de toutes les attentions. Ton larbin mari portait les courses, cuisinait, faisait tes lacets, préparait ton bain. C’était royal.

…………………

Puis tu as accouché et en moins de 24 heures (ou plus si comme moi ton col faisait grève) tu es passé d’une créature de rêve (comment ça j’exagère !?) à une femme flétrie et dépassée.

La transition est brutale.

A la sueur de ton front tu as sorti de tes entrailles un être vivant de la taille d’un ballon de rugby, évacué plusieurs litres de liquide amniotique et expulsé un placenta gluant. Pourtant non seulement ton ventre reste bien gonflé mais en plus il pendouille. Merci la gravité.

Tes ongles se cassent, cheveux tombent par poignées. Tu les retrouves même dans la couche de ta progéniture. Tes yeux deviennent cernés, ton teint hagard, ton regard vide à cause de ce petit être qui réclame sa pitance de manière tonitruante à des heures incongrues. Et qui en plus exige de pouvoir se prélasser au sein autant qu’il le souhaite sous peine de… Non tu n’as pas envie de savoir.

Tu n’as bizarrement pas le moral. Tu t’imaginais en train de poser fièrement avec ta descendance mais la vérité c’est que tu te sens complètement perdue. C’est qu’on appelle pudiquement le baby blues.

Ton corps n’est plus celui d’une femme enceinte joliment enrobée. Maintenant tu es une jeune mère en surpoids avec 20 kilos de pur gras intégralement concentrés sur la zone cuisse fesses hanches. Kilos que tu n’as toujours pas perdu 1 an plus tard d’ailleurs.

B53D752B-7752-4227-A02A-DBA4723A752B
Tes kilos font rire tout le monde sauf toi.

Le papa n’allaitant pas non seulement dormira très bien la nuit mais en plus il osera même RONFLER (#enviedemeurtre). Il saura même disparaitre comme par magie dès qu’une odeur nauséabonde commencera à émaner de la couche de bébé.

Petit conseil : ne demandes JAMAIS à un homme d’habiller bébé.

Et pour finir, la goutte de lait qui fait déborder le coussinet : dorlotée pendant toute ta grossesse tu dois désormais te démener nuit et jour pour satisfaire ton petit ogre rugissant. Quand enfin tu parviens à souffler quelques minutes ton cher et tendre sera là pour te rappeler de payer les factures ou pour te dire qu’il a faim (#enviedemeurtre bis).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :